Pour prendre le temps de s’interroger, d’admirer et de rêver parce que l’Art a toujours quelque chose à nous transmettre.

Casablanca

Artorium – « #LesYeuxOuVerts »

La transition écologique, nouveau fer de lance de l’art contemporain ? Dans la lignée de #BâtirUnAvenir, Artorium accueille entre ses murs la seconde édition de « EMA’art», une exposition-vente collective au bénéfice de l’association « Enfance, Maghreb Avenir », en faveur de l’éducation et de la lutte contre la précarité scolaire. Objectif ? Bien réel, celui de lever des fonds pour la construction d’un nouveau centre de formation et permettre aux enfants déscolarisés d’apprendre un métier. Un enjeu de taille qui réunit sous sa coupe 15 artistes plus ou moins émergeants soit Amina Agueznay, Zakaria Aït Wakrim, Michel Audiard, Soukaïna Aziz El Idrissi, Souki Belghiti, Deborah Benzaquen, Louis Boudsocq, M’Barek Bouhchichi, Fatima Bousaïd, Fatime-Zahra Morjani, Safaa Erruas, Abdelkrim Ouazzani, Alexis Logié, Houda Terjuman et Fatiha Zemmouri. En résulte un méli-mélo d’œuvres inédites créées pour l’occasion. Un pont entre art et écologie qui participe à l’éveil des consciences et qui met en exergue l’importance de l’éducation des jeunes générations à l’heure où les thermomètres de la planète s’affolent.

Jusqu’au 25 février – Espace d’art Artorium – Fondation TGCC – 4, rue Imam Mouslim, Oasis, Casablanca – +212 522 986 871

Atelier 21 « Beginnings  »

Entre dessin, peinture, collage et graffitis c’est toute la palette de l’artiste Mo Baala que propose de faire découvrir cette exposition inédite. Pluridisciplinaire et autodidacte, c’est au cœur des souks de Tarouant que cet ovni du paysage artistique marocain découvert lors de la Biennale de Marrakech en 2016 et qualifié par certains comme le nouveau « Basquiat marocain », puise l’inspiration entre l’Afrique et le Maroc, dans un joyeux mix d’art traditionnel et d’artisanat. Et si on allait voir par nous même ?

Jusqu’au 16 mars – Atelier 21 – 21, rue Abou Mahassine Arrouyani, Casablanca – +212 522 981 785

Galerie 38« Objectif renouvelable »

(c)Fouad Maazouz

Zoom sur cette exposition originale initiée par le promoteur d’énergies renouvelables Enel Green Power, qui dévoile au sein de la galerie 38 les travaux de 10 artistes professionnels et amateurs sélectionnés lors d’un concours photographique. Résultat, des clichés grandeur nature qui capturent les plus beaux sites éoliens, solaires et hydro du Maroc, vus à travers l’œil de Hamza Abbal, Redouane Agunagay, Anas Akhazzan, Ahmed Belkhayat, Mahmoud Bensalah, Youssef Douib, Mourad Fedouache, Muhcine Ennou, Niima Sabate, Oussama Sadkouni, et réunis sous la tutelle d’un jury composé de Fouad Mazouz, Yoriyas et Hamza Zidane. L’écologie se transforme en art à travers des tirages poétiques où les panneaux photovoltaïques jouent les miroirs d’un ciel à l’avenir incertain. À voir.

Galerie 38 – Studio des Arts Vivants – 30 Bd Abdelhadi Boutaleb, Casablanca – +212 522 943 975

« Crédit du Maroc, 90 ans d’histoire «

Pour célébrer ses 9 décennies d’existence, le groupe Crédit du Maroc présente une exposition itinérante inédite pour explorer l’histoire de la banque au Maroc. Frises chronologiques, dates clés, photographies, objets anciens et billets de banque de collection : c’est tout un programme pédagogique qui est mis en place pour revivre la création de cet acteur majeur de l’économie marocaine à travers 4 grandes périodes de son histoire. Installée dans la mythique agence de boulevard Mohammed V, l’occasion pour tous les curieux, partenaires et collaborateurs de l’institution bancaire, d’entreprendre un véritable voyage dans le temps. Instructif.

Agence centrale Crédit du Maroc, 45-48 Bd Mohammed V, Casablanca – +212 522 477 319

Marrakech

David Bloch Gallery –  » La Mer(e), Origine du Monde »

Deux ans après « Histoires de Tripes », sa première exposition, et de nombreuses reconnaissances à l’internationale, Ghizlane Sahli présente une nouvelle série d’œuvres dans le cadre de la foire d’Art 1.54. Pour nous, l’occasion rêvée de plonger à nouveau dans ses mondes aux alvéoles oniriques et aux broderies tridimensionnelles faites à partir de bouteilles en plastique. Organique et poétique : quand la rêverie travaille l’espace et le volume.

David Bloch Gallery – 8 bis, rue des Vieux Marrakchis, Marrakech – +212 524 457595

Rabat

Espace Expressions CDG – « Hamidi, artiste affranchi «

Quand la Fondation CDG retrace les déambulations d’un artiste précurseur de l’art moderne marocain, Mohammed Hamidi, cela donne une rétrospective d’envergure peuplée d’archives où la couleur transcende les codes de l’art graphique. De sa période des « oiseaux » en vol à celle de ses compositions érotiques où l’hard-edge se mêle aux symboles de l’art africain, l’exposition livre une lecture renouvelée de sa carrière, comme le témoignage d’une épopée picturale sans précédent. Couleurs triomphantes, enchevêtrements géométriques, duel et abstraction des formes : quand on retient de ses travaux un univers chromatique singulier, les photos d’époque nous entraînent à travers le parcours de ce peintre hors norme, cristallisé par la fameuse photographie qui a immortalisé en 1969 l’exposition « Présence Plastique à Jamaa El Fna » à l’origine du « Mouvement de Casablanca ». En bref, une leçon d’art à découvrir absolument.

Jusqu’au 29 février – Espace Expressions CDG – Place Moulay El Hassan, Rabat – +212 537 669 145