Plus facile qu’il n’y paraît, voici les 10 commandements à suivre pour réussir sa coloration maison comme une pro !

1- Jamais henné et coloration tu ne mélangeras !

C’est la règle de base. Si vous avez déjà utilisé du henné, vous devez attendre que vos cheveux aient repoussé entièrement avant d’utiliser une coloration chimique. Le risque se situe dans la composition de votre henné. S’il contient des sels métalliques (sodium picramate), la réaction entre ces éléments et ceux de la coloration chimique va provoquer la casse des cheveux et faire virer votre couleur au vert. Pas question de prendre ce risque !

2- Les instructions à la lettre tu suivras

Encore une fois, il ne faut pas chercher midi à quatorze heure ! Avant n’importe quelle coloration, un test d’allergie est indispensable. Une intolérance peut très bien se développer à n’importe quel moment de la vie, après la prise de médicaments ou à la suite de changements hormonaux. Que ce soit votre première utilisation ou non, il faut faire le test 48 heures avant de colorer ses cheveux.

3- La bonne couleur tu adopteras

Pour les habituées des couleurs en salon, le mieux est d’utiliser la même tonalité que chez son coiffeur. A domicile, une règle à suivre : évitez de choisir une couleur trop différente de votre base naturelle. Un conseil : optez pour deux teintes de différences maximum. Pour les novices, voici enfin de quoi comprendre tous les chiffres inscrits sur les boîtes ! Le premier chiffre correspond à la couleur de base, c’est à dire la couleur naturelle des cheveux. C’est une classification inventée par Eugène Schueller, chimiste et chef d’entreprise, connu pour avoir fondé le groupe L’Oréal. Elle va de 1 pour le noir à 10 pour le blond platine. Le deuxième chiffre correspond au reflet principal de la coloration et le troisième chiffre au reflet secondaire. Chaque marque adapte ces chiffres selon les nuanciers qu’elle développe, mais en règle générale voici les codes établis : 0 = sans reflets, 1 = reflet froid cendré, 2 = reflet froid irisé, 3 = reflet chaud doré, 4 = reflet chaud cuivré, 5 = reflet froid acajou, 6 = reflet chaud rouge, 7 = reflet froid violet.

4- Ta peau tu protègeras

Une petite astuce toute simple permet d’éviter de garder des traces de coloration sur le visage. Il suffit d’appliquer une crème hydratante plutôt grasse sur le front, les tempes et même les oreilles. Ainsi la coloration ne prendra pas sur la peau et s’enlèvera facilement avec un coton à démaquiller. Et pour les mains, surtout mettez les gants prévus à cet effet. S’ils sont inclus dans la boite ce n’est pas pour rien !

5- Sur cheveux sales tu coloreras

Et non ce n’est pas une légende : mieux vaut avoir les cheveux sales pour faire sa coloration. D’abord parce que le sébum qui protège le cuir chevelu va remplir pleinement son rôle et éviter l’agression des agents chimiques. On s’épargne ainsi le crâne qui gratte et qui picote pendant et après la coloration. Ensuite parce qu’un shampooing riche en silicones 24 heures avant la coloration va rendre les cheveux propres et glissants. Et les pigments ne vont pas pouvoir adhérer facilement à la fibre capillaire.

6- L’application tu soigneras

La pose de la coloration n’est pas difficile en elle-même mais elle nécessite les bons accessoires. Investissez dans un bol en plastique (le métal peut faire réagir les composants), un peigne fin et un pinceau pour bien mélanger le produit et le poser correctement. Une fois la coloration préparée, il faut séparer votre chevelure en zones. Ensuite il suffit d’appliquer le produit à l’aide du pinceau sur les racines. Enfin, il convient de bien le répartir sur les longueurs à l’aide du peigne.

7- Le temps de pose tu respecteras

Pas question de jouer avec le feu, il faut absolument respecter le temps de pose indiquer sur le mode d’emploi. Pour les colorations chimiques, il varie de 30 à 45 minutes. Passer ce délai, le colorant n’est plus actif : pas la peine de le garder plus longtemps. En revanche pour les colorations naturelles, la pose est beaucoup plus longue et peut durer jusqu’à une heure trente.

8- Jamais le soin tu n’omettras

La plupart des colorations à domicile incluent un soin après-traitement qu’il ne faut surtout pas négliger. En effet, les produits chimiques assèchent les cheveux et les abîment. Enrichis en micro-huiles et en actifs adoucissants, les soins après-traitement vont nourrir les cheveux, les lisser et les assouplir pour en faciliter le démêlage. Pour le coup on peut les laisser poser plus longtemps pour gorger la fibre capillaire de bons nutriments.

9- Ta couleur tu entretiendras

Des cheveux colorés sont plus fragiles que des cheveux naturels car les colorations dénaturent leur structure en ouvrant leurs écailles pour y introduire les substances colorantes. Résultats ? Une chevelure déshydratée, terne, abîmée. Il faut donc choisir des soins capillaires adaptés pour l’entretenir. Adoptez les gammes pour cheveux colorée qui contiennent des agents fixateurs de couleur et réparateurs. Ne sautez pas l’étape après-shampooing et utilisez un masque adapté une fois par semaine. Évitez le fer à lisser et le brushing, qui assèchent la fibre capillaire. Pour la brillance, optez pour un vinaigre de rinçage. Il permet de booster la brillance et d’enlever l’effet un peu terne des colorations. A chacun sa recette, naturelle ou déjà prête, à appliquer au dernier rinçage des cheveux.

10- Les colorations tu espaceras

Les colorations chimiques fragilisent les cheveux et il faut éviter de les enchaîner à un rythme effréné. Entre deux traitements de ce type, il est recommandé d’attendre cinq à six semaines. Si les racines deviennent trop visibles entre temps, vous pouvez opter pour des produits spécifiques. Les sprays de retouches sont ultra- efficaces et les kits racines évitent d’assécher toute la chevelure. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !