défilé Dior cruise 2020 Marrakech mode haute couture

Tout juste arrivée en magasin, la collection Dior Cruise 2020 a été présentée en avril dernier sous les cieux de la ville ocre. Madame y  était.

Au total ? 800 invités, 113 looks présentés, 89 mannequins, 3 jours de festivités. Le défilé Dior Cruise 2020 à Marrakech a dépassé toutes les attentes et surpris la planète Mode. Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de Dior, offre une collection mémorable qui marquera l’Histoire de la Maison française.

défilé Dior cruise 2020 Marrakech mode haute couture
Le Palais Bahia pour le « Welcome Diner ».

L’Afrique à l’honneur

défilé Dior cruise 2020 Marrakech mode haute couture
Le tailleur Bar réinterprété.

Phénoménal, le défilé Cuise 2010 est une ode à l’Afrique, à sa créativité, à sa grande histoire. Maria Grazia Chiuri a initié de nombreuses collaborations avec des artistes africains pour rendre hommage à ce patrimoine si visuel. Pour ses tissus, elle est partie à Abidjan dans le studio Uniwax, l’une des dernières usines à fabriquer ces toiles de façon traditionnelle tout en mécanisant des techniques artisanales. Ensemble, ils ont créé des tissus alliant les imaginaires de la Maison Dior et de l’Afrique. Au styliste Pathé Ouédraogo, dit Pathé’O, Maria Grazia Chiuri laisse carte blanche pour la création d’une pièce exclusive :une chemise rendant hommage à Nelson Mandela. Enfin, la directrice artistique a choisi Grace Wales Bonner, styliste anglo-jamaïcaine et Mickalene Thomas, peintre afro-américaine, pour réinterpréter l’icône du New Look : le tailleur Bar, composé d’une veste et d’une jupe. Faire raisonner nos racines africaines, un magnifique pari !

Le savoir faire marocain célébré

Les assiettes créées par Sumano.

Dans sa quête d’échange de savoirs et d’immense « Common ground » entre Afrique, Europe et Maroc, Maria Grazia Chiuri a choisi des partenaires marocains pour ses festivités. Ainsi l’Association Sumano – qui s’attache à faire revivre la tradition artisanale féminine des tribus du Maroc (peinture sur céramique, art du tissage, teintures végétales) a collaboré à la scénographie de l’événement. Particulièrement remarquées lors du Welcome diner, ses assiettes et poteries peintes à la main reprenant les symboles chers à la maison Dior, ont séduit tous les convives. De même pour les tissus en laine ornés de teinture végétale au henné, qui ont recouvert coussins et canapés installés au Palais Badi lors du défilé. Un tissu que l’on retrouve même sur le catwalk avec la présentation d’un manteau tissé et peint à la main, réalisé par les femmes de l’Association Sumano. Une belle fierté ! Autre création très réussie : la musique du défilé. Le directeur musical du spectacle, Michel Gaubert, a en effet choisi la troupe marocaine « Masters musicians of Joujouka » et le groupe britannique The Orb pour ponctuer le catwalk. A la nuit tombée, les rythmes de transe soufie mixés à des sons électroniques psychédéliques ont créé une atmosphère totalement envoûtante.

Hommage à Yves Saint Laurent

défilé Dior cruise 2020 Marrakech mode haute couture
Le manteau Marrakech d’YSL pour Dior.

Lors du Welcome Diner au Palais Bahia, une belle surprise a comblé les férus de mode : l’exposition de robes créées par Yves Saint Laurent lorsqu’il travaillait chez Dior en tant que directeur artistique, de 1957 à 1960. L’occasion unique d’admirer la perfection des coupes, les magnifiques imprimés orientaux ou le fameux manteau blanc « Marrakech », le tout commenté par Soizic Pfaff, directrice du département Dior Héritage et véritable encyclopédie vivante. Lors de leur séjour à Marrakech, les invités ont également eu la chance de profiter d’une visite exclusive de la Villa Oasis : la maison achetée par Saint Laurent et Pierre Bergé à côté du Jardin Majorelle, dans les années 80. Dior qui rend hommage à Yves Saint Laurent, on adore !

Le wax, c’est chic ! 

défilé Dior cruise 2020 Marrakech mode haute couture
Le wax, vedette du défilé.

Avec le Studio Uniwax de Côte d’Ivoire, Maria Grazia Chiuri a décliné le wax sous toutes ses formes. Le tissu fabriqué en édition spéciale avec des cotons cultivés, filés et imprimés en Afrique, s’est transformé en toile de Jouy incluant des paysages parsemés d’animaux sauvages et de symboles chers à la Maison Dior. Il est également venu réinterpréter les cartes du tarot et ses nombreux symboles : la mort, la fortune, la chance… Et surtout il se décline sous toutes les formes, en jupe, robe, veste, chemise, short, manteau, bandana, le wax est partout !

Crédits photos : Karim Tibari.