Pour prendre le temps de s’interroger, d ’admirer et de rêver, parce que l’Art a toujours quelque chose à nous transmettre.

RABAT

« Voyage aux sources de l’art » au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain

exposition rabat fnm

Quand la Fondation Nationale des Musées décide d’entreprendre un «voyage aux sources de l’art», c’est en rendant hommage à trois femmes pionnières de la peinture marocaine moderne et ambassadrices de l’art spontané : Chaïbia Talal, Fatima Hassan El Farrouj, Radia Bent Lhoucine. Trois femmes, trois destins, trois artistes peintres autodidactes réunies en une exposition-événement qui retrace avec fierté une partie de l’histoire picturale marocaine. Pas moins de 75 tableaux s’offrent ainsi au regard du visiteur dans un festival de formes et une explosion de couleurs à travers plusieurs thématiques communes aux trois plasticiennes : quand les scènes de genre nous plongent avec fascination dans les représentations des rituels traditionnels, les paysages ruraux et les portraits invitent à une contemplation abstraite.

Jusqu’au 23 janvier 2019 – Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain – Avenue Moulay Hassan, Rabat – +212 537 769 047

CASABLANCA

« Le temps parcouru » à la galerie d’art L’Atelier 21

Pensée comme un anniversaire-hommage, l’exposition « Le temps parcouru » célèbre les 20 ans de carrière d’une figure féminine de l’art contemporain marocain : Safaa Erruas. L’artiste plasticienne y dévoile pour la première fois une monographie, aux côtés de ses travaux récents dans un enchevêtrement de formes immaculées. Dans ces œuvres délicates la prédominance de la couleur blanche est mise en exergue, sublimée par l’utilisation de matériaux récurrents comme le papier, le coton, les bandes de gaz, les aiguilles ou encore le verre et lames de rasoir. Une caractéristique du travail de l’artiste, qui répète dans ses créations inlassablement les mêmes éléments tout en leur offrant à chaque fois une nouvelle interprétation. Poétique, virginal… Safaa Erruas puise sa créativité dans ce langage purifié qui lui est cher, qui s’apparente parfois au calme des fonds sous-marins. « C’est sur le même silence que s’expriment toutes les œuvres de l’exposition. Ce silence qui me parle, et dans lequel je me sens en vie », déclare l’artiste. À ne pas rater cet hiver !

Du 4 décembre au 12 janvier 2019 – Atelier 21 – 21, rue Abou Mahassine Arrouyani , Casablanca – +212 522 981 785

RABAT

« Illuminer le futur » au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain

Sur plus de 300m2, elle coiffe depuis peu la tour de la Bibliothèque Nationale du Royaume de Rabat. Elle, c’est la toile gigantesque, la plus grande jamais peinte par le peintre graffeur JonOne. Si l’on peut admirer cette installation originale à partir du parvis de la bibliothèque, l’œuvre de cet artiste de rue autodidacte new yorkais, natif de Harlem, s’explore également à travers les couloirs du Musée Mohammed VI avec le soutien de la Fondation Montresso. Intitulée « illuminer le futur », l’exposition dévoile les derniers travaux du plasticien. Entre calligraphie orientale et street art, une lecture artistique contemporaine qui raconte une histoire, celle du présent et du futur. Inédit.

Jusqu’au 15 février 2019 – Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain – Avenue Moulay Hassan, Rabat – +212 537 769 047

Casablanca

« Artisanat et Design Vintage » à la Galerie H

Luminaires stylisés, fauteuils revisités, objets déco aux influences patriotiques ou meubles réinventés précieux… Derrière ces œuvres-objets exclusifs, le travail de trois
jeunes designers est mis à l’honneur : Mohcyn Bousfiha, Yassine Hmichane et Mouad Mohcine. Et c’est le coup de cœur ! Le vintage revu et corrigé par cette nouvelle vague créative marocaine rejoint avec brio les bancs du design contemporain à travers des lignes et des combinaisons de matières innovantes comme le laiton, le bois ou le verre soufflé. Des lampes-portraits de Mohamed V, au lustre «Nymphéas» jusqu’au plateau de thé revisité tout en courbes: on adore.

Jusqu’au 26 avril – Galerie H by Holmarcom – 181, Bd d ’Anfa, Casablanca – +212 522 394 394

CASABLANCA

« Ethnofolk » à la Galerie 121 et au Musée Abderrahman Slaoui

Une exposition photographique de l’artiste et cinéaste marocain Daoud Aoulad-Syad qui présente un ensemble de portraits en noir et blanc de troupes folkloriques, d’artistes, musiciens, danseurs et chanteurs qui ont pendant plus de 60 ans, posé devant son objectif. Coup de coeur !

Jusqu’au 13 janvier – Galerie 121 +212 522 779 870 et au Musée Abderrahman Slaoui +212 522 206 217

Marrakech

« Écritures ésotériques » au Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden

Comme un kaléidoscope coloré déployé autour des différentes expressions contemporaines du continent africain, l’exposition « Écritures ésotériques » nous invite à découvrir la richesse de l’interprétation plastique à travers les œuvres de 30 artistes issus du continent. Du Maroc au Nigéria, de Prince Twins Seven-Seven, à Ali Maimoun, Boujemâa Lakhdar, Abdoulaye Konaté, en passant par Hassan Hajjaj et beaucoup d’autres, tous explorent les champs spirituels et les symboliques propres à leur culture à travers des œuvres à forte puissance narrative. Un langage artistique fantastique qui célèbre une appartenance commune et qui s’exprime en un ballet de mediums divers : sculptures en bois, gravures, assemblages textiles, performances sonores…

Jusqu’au 6 janvier 2019 – Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden – Al Maaden, Sidi Youssef Ben Ali, Marrakech – +212 676 924 492