8 mars événement Maroc journée de la femme

Débat sur le féminisme, networking et exposition coup de poing… À contrepieds des offres publicitaires qui inondent la toile à l’approche du 8 mars, on vous a déniché trois événements engagés qui font du bien.

Pour en savoir un peu plus sur le mouvement féministe

Ce mercredi 6 mars on se penche sur l’état du féminisme au Maroc avec le FDM, le Forum de la Modernité et de la Démocratie en partenariat avec l’ISIC, l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication à Rabat.

Le féminisme ça vous parle ? Souvent employé à tort et à travers, le terme de « féminisme » fait encore couler beaucoup d’encre. Assez peu plébiscité au Maroc, « cet ensemble de mouvements, d’idées politiques, philosophiques et sociales ayant le but commun de promouvoir, définir et atteindre l’égalité politique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les hommes et les femmes » dixit Wikipedia, fait de plus en plus retentir ses « voix ». Quel est le bilan du mouvement féministe au Maroc ? Existe-t-il vraiment ? Et quelles sont ses perspectives d’avenir ? Pour tenter d’apporter un peu d’éclaircissement sur ce sujet plus que jamais d’actualité, on file à la conférence organisée à l’ISIC de Rabat et surtout, on profite de témoignages d’intervenantes de choix comme Hasna Abouzaid, ex-députée parlementaire de l’USFF, Amina Maelainine, députée du PJD, ou encore Khadija Ryadi, ex-présidente de l’AMDH, le tout modéré par une activiste et militante pro féministe : Sara Soujar. Un concentré de femmes de tête, pour une virée instructive en terre de féminisme.

Pour qui ? Toutes celles qui souhaitent en savoir un peu plus sur l’état du féminisme au Maroc et toutes celles qui se battent au quotidien pour faire valoir leur place dans la société. Jeunes, diplômées, mères au foyer : tout le monde est concerné !

Quand ? Mercredi 6 mars de 18h à 20h à l’ISIC (Institut Supérieur de l’Information et de la Communication à Rabat).

Construire son réseau en tant que femme dans l’informatique

8 mars événement Maroc journée de la femme

Du 7 au 9 mars, on participe à la conférence internationale pour les femmes arabes en informatique. Objectif ? Développer son réseau et mieux appréhender un métier jusqu’ici majoritairement réservé aux hommes.

Souvent assimilé comme un métier « d’homme » le domaine informatique reste pourtant un pilier de développement pour de nombreuses femmes, qu’elles soient salariées ou entrepreneures. Cette année et pour la première fois au Maroc le ArabWic (Arab Women In Computing, un groupement international visant à soutenir et à améliorer la visibilité des femmes informaticiennes arabes) dévoile la sixième édition de la « Conférence internationale pour les femmes arabes en informatique » à l’Ecole Mohammedia d’Ingénieurs à Rabat. Au total, près de deux cent personnes rassemblées et mobilisées pour faire rayonner le savoir-faire féminin dans les domaines liés à la technologie et l’innovation. Au programme ? Des débats, des tables-rondes avec des personnalités éminentes du domaine (comme le Dr Latifa El Ouadrhiri et Dr Kaoutar El Maghraoui, deux icônes marocaines qui se sont démarquées dans le milieu de la science à l’international) , mais aussi des ateliers et des présentations de projets de recherche en présence de partenaires et associations.

Pour qui ? Toutes les femmes spécialisées dans les domaines de l’informatique et des technologies de l’information : chercheurs, entrepreneurs, professionnelles de l’industrie, doctorantes… Et toutes celles qui souhaitent « networker » en bonne compagnie.

Quand : Du 7 au 9 mars, à l’Ecole Mohammedia d’Ingénieurs, Université Mohamed V de Rabat.

Plus d’informations sur le site www.arabwicconference.ma

Découvrir la réalité des femmes réfugiées syriennes

8 mars événement Maroc journée de la femme

Vendredi 8 mars l’Institut Cervantes de Casablanca présente l’exposition « Réfugiés invisibles », une immersion bouleversante dans la vie des réfugiées syriennes par l’artiste espagnole Geneova Fernándes.

La vie bouleversée, la guerre, l’exil, le rejet, les camps, l’attente. « Réfugiés invisibles » c’est une exposition pensée comme un appel destiné à attirer l’attention sur ce qui se passe ailleurs. Ces drames nous les connaissons tous mais nous ne les voyons pas vraiment, c’est ceux que vivent au quotidien les réfugiés syriens. Une réalité qu’a voulu retranscrire l’artiste Geneova Fernándes à travers une série de travaux chargés d’émotions. Des femmes, mais aussi des maris et des enfants contraints de tout abandonner pour échapper à la guerre. Certaines œuvres sont réalisées en barre d’aluminium, en référence aux barreaux aux frontières, d’autres illustrent des scènes de la vie quotidienne dans les camps de réfugiés. Toutes représentent une sorte de témoignage des souffrances de ces réfugiés mais aussi une ode à leur courage. Une exposition coup de poing à admirer les yeux grands ouverts pour ne pas les oublier.

Pour qui ? Tout le monde ! Cette artiste qui rend hommage à ces femmes et ces réfugiés invisibles méritent une large audience.

Quand ? Vendredi 8 mars à 19h jusqu’au 18 mars, à l’Institut Cervantes de Casablanca.