Longtemps réservée à une poignée de beautiful people et associer à la peur de vieillir, la chirurgie esthétique a sauté de l’âge de pierre à l’ère de la thérapie génique. Tout a changé dans cette médecine qui veut veiller au mieux-être et rebooster la confiance en soi. Il n’est plus question seulement de supprimer le poids de années, mais également de mettre en avant ses points forts et de corriger ses points faibles.

Devant une population mondiale qui vieillit plus qu’elle ne rajeunit, la médecine anti-âge a donc de beaux jours devant elle. Selon l’OMS : « entre 2000 et 2050, la proportion de la population mondiale de plus de 60 ans doublera pour passer d’environ 11% à 22%. Le nombre absolu de personnes âgées de 60 ans et plus devrait augmenter pour passer de 605 millions à deux milliards au cours de la même période ». Vivre plus longtemps est donc une certitude, mais vivre plus longtemps en restant beaux, l’est moins. C’est là qu’intervient bien sûr la nouvelle médecine anti-âge, qui intègre ses deux branches : médecine esthétique et chirurgie plastique.

Moins lourde en terme de gestes opératoires, moins couteuse, moins effrayante, moins douloureuse, la première branche séduit les plus jeunes, car elle propose des solutions sans intervention chirurgicale. Injections, peelings, lasers, les actes proposés relèvent de la médecine et une solide formation est nécessaire pour éviter défiguration ou complication. Déconseillé donc d’aller faire une botox party chez une esthéticienne ou de recourir à un laser sans la présence d’un médecin certifié.

Le grand avantage de cette médecine esthétique est qu’elle permet d’intervenir très tôt pour corriger des défauts qui perturbent une personne. Double-menton, cernes marquées, absence de sourcils, cicatrices, affaissement du visage… Les problématiques sont toutes différentes d’une patiente à l’autre mais une fois traitées, elles apportent une meilleure image d’elles-mêmes aux patientes. Les signes du vieillissement font aussi partie de la panoplie de maux que permet de soigner la médecine esthétique. Rides, relâchement cutané, perte de volume du visage, tâches de vieillesse, peuvent être combattu par des injections ou des traitements non invasifs. Et plus le problème va être pris en charge tôt plus les résultats dureront dans le temps.

La chirurgie plastique, quant à elle, apporte des solutions définitives pour le visage et la silhouette. Pour les signes de vieillissement, le lifting reste incontournable pour éliminer rides marquées et affaissement du visage, mais il se pratique sur-mesure pour chaque patiente, car chaque région du visage peut être traitée. Ainsi les rafraîchissements localisés, la liposculpture HD (haute définition), le lipofilling permettent de rajeunir le cou, le front, les tempes, le contour des yeux, les pommettes, les joues. Les résultats sont ultra naturels et l’expérience du praticien associée aux nouvelles techniques de chirurgie y sont pour beaucoup.

Quand on vit plus vieux, on souhaite aussi présenter un corps harmonieux plus longtemps. Côté silhouette, la chirurgie plastique va redessiner et corriger les parties du corps qui s’affaissent. Mais pas seulement. Grâce aux nouveaux protocoles, elle permet de corriger une partie du corps qui causent des complexes à une patiente ou de sculpter une zone telle qu’on la souhaiterait. Que ce soit pour lifter des seins, obtenir un ventre plat, dessiner ses cuisses, ses bras, ses fesses, les opérations telles que la liposuccion, le lipofilling, l’abdominoplastie, le J-Plasma, se pratiquent couramment chez des femmes ou des hommes. Dans tous les cas, un accompagnement par le praticien avant, pendant et après l’intervention est impératif.

Pour soulager ou embellir, pour jeunes adultes ou séniors, pour le visage ou pour le corps, la médecine esthétique a donc de beaux jours devant elle !

À chaque problème sa solution

Les indispensables à savoir

Les tarifs varient d’une personne à l’autre
Plusieurs facteurs sont à prendre en compte pour un acte de médecine ou chirurgie esthétique : la qualité de la peau, l’importance de la zone à traiter, l’âge de la patiente, le stade initial. On n’injecte pas la même quantité de produits sur un visage de 30 ans que sur un visage de 50 ans.

Les résultats ne sont pas définitifs après l’opération de chirurgie plastique.
Si avec la médecine esthétique, les résultats sont visibles dès la sortie de la séance, il faut attendre 3 à 6 mois après l’opération de chirurgie plastique pour voir les résultats définitifs. C’est le temps pour que les tissus cutanés retrouvent leur souplesse, et que les phénomènes inflammatoires comme les œdèmes disparaissent peu à peu. Par exemple, pour une lipossuccion, il est nécessaire d’attendre que le phénomène de rétraction : la peau se retend d’elle-même, soit mis en œuvre pour apprécier le résultat définitif.

Quelle est l’opération de chirurgie plastique la plus fréquente ?
Aux Etats-Unis, l’American Society of Plastic Surgeons (ASPS) a dévoilé le classement des cinq opérations les plus fréquentes en 2018 : à la première place, se trouve l’augmentation mammaire, suivent la liposuccion, la rhinoplastie, l’opération des paupières et l’abdominoplastie. L’autre tendance qui se dégage de ces statistiques est l’intérêt de plus en plus marqué des Américains pour les injections de Botox : + 3% par rapport à 2017, suivies par les injections d’acide hyaluronique +2%, et les peelings chimiques +1%. En France, les opérations concernant les seins concernent 49% des demandes.

Quelles sont les risques d’une chirurgie plastique ?
La chirurgie plastique reste une chirurgie à part entière qui partage avec toutes les autres disciplines chirurgicales les mêmes complications (infections, saignements, problèmes de cicatrisation, troubles thrombœmboliques). Les risques liés à cette chirurgie sont heureusement rares, sans gravité et facilement jugulés.

Comment choisir son médecin ?
La chirurgie esthétique doit être confiée à un chirurgien plasticien qualifié, dans une structure hospitalière équipée, au bloc opératoire sous contrôle d’un médecin anesthésiste réanimateur. Un geste simple, consulter le site de la SOMCEP pour vérifier si le médecin y est référé.

Que faut-il faire avant une opération ?
Un bilan préopératoire et un temps de réflexion sont impératifs. Le patient doit être dans de bonnes conditions physiques.

Que faut-il faire après une opération ?
La période de suivi postopératoire permet de suivre l’évolution et d’apporter les soins nécessaires au bon déroulement de la cicatrisation. Dans le cadre d’une chirurgie du ventre ou d’une liposculpture, le port d’un vêtement de contention est obligatoire et assure le résultat.

Quelle période choisir ?
Tout dépend de l’acte de médecine esthétique envisagé. Pour les injections, toutes les saisons sont propices à ces gestes, il faut cependant se protéger contre le rayonnement direct du soleil. Pour les peelings et lasers, le mieux est de profiter de la période hivernale.

Contrairement aux idées reçues, toutes les chirurgies esthétiques peuvent être faites durant toute l’année, d’ailleurs la chirurgie esthétique est très connue dans les pays chauds.

Adieu les rides

Paraître plus jeune, garder bonne mine, éviter le relâchement cutané ou encore lisser une peau fripée… Telles sont les promesses que tient désormais la médecine esthétique. En quelques piqures ou injections, on fait peau neuve en un rien de temps sans passer par la case bistouri. Envie de découvrir ces nouvelles techniques ?
Suivez le guide du docteur Mohamed Guessous.

Le baby botox pour un regard rajeuni

Cette technique au petit nom mignon est indiquée dès l’âge de 25 ans, lorsque les rides commencent à apparaître mais ne sont pas encore tout à fait installées. Plus subtil que les injections de botox conventionnelles, le baby botox traite de façon plus ciblée et en plus petites quantités les rides et ridules. 

Le botox en question
Le botox ou toxine botulique est le traitement le plus courant en médecine esthétique depuis plus de quinze ans. Utilisé pour atténuer les rides du front, les rides du lion et celles de la patte d’oie (près de l’œil), le botox rajeunit et détend le visage.

Pourquoi craquer pour le baby botox ?

Lors d’un traitement au baby botox, on injecte le produit en plus petites doses tout en ciblant les zones où les rides d’expression sont les plus marquées. En pratique, le Dr Guessous s’arme d’un petit appareil vibrant qu’il maintient sous la ride avant d’effectuer ses injections grâce à un petit pistolet qui diffuse le produit en quantités prédéfinies. Les vibrations permettent d’éviter la douleur suscitée par l’injection. En 48h, les rides sont atténuées, et le résultat plus naturel. Les traits du visage sont adoucis, la peau est plus lisse. Adressé aux femmes et hommes en quête de naturel, ce traitement est indiqué dès la fin de la vingtaine, selon le rythme de vie et l’exposition au soleil, qui rappelons le, est l’ennemi numéro 1 de la peau.

Les fils pdo

Dans la famille des fils tenseurs, il y a les fils PDO (polydioxanone, polymère biodégradables). Ces fils dernière génération permettent de remettre les tissus en tension et de retrouver une peau ferme, retendue et plus jeune en quelques minutes. 

Comment ça marche ?
Sans anesthésie locale, ni douleur, ces fils résorbables, sont insérés dans la peau au niveau des zones relâchées et marquées par les effets du temps. Excellents pour remailler les tissus du visage ou encore du décolleté, ces fils sont lisses, fins et longs de 3 à 9 cm. Ils sont reliés à une aiguille, puis insérés dans le derme, un à un jusqu’à obtenir le résultat souhaité.

Pour quels effets ?
Lors de l’insertion des fils PDO, la piqure provoque la bio stimulation de collagène. La peau quant à elle, est régénérée en quelques mois. Les fils, insérés en maillage arment la peau de l’intérieur tout en la renforçant comme un tissage de soutien. Dès les six premières semaines, la peau est redensifiée et plus ferme. On apprécie, le résultat durant une année. Plus abordables que le lifting, et peu contraignants, les fils PDO donnent un coup de fouet aux tissus et un coup de jeune au visage, en deux temps trois mouvements.

Les injections Texas filler

Contours du visage moins nets, avec des volumes affaissés ?
La peau finit par s’affiner et se relâcher. L’indication ?
Les injections de Texas Filler. Explications.

Ovale mon bel ovale
Avec le temps, l’ovale du visage est modifié. Le relâchement des tissus sous cutanés, la fonte de graisse et la sollicitation répétée des muscles alourdissent le bas du visage. L’ovale n’est plus défini, la mine paraît vieillie. La solution ? Des injections ciblées d’acide hyaluronique au niveau de la ligne mandibulaire. Cette ligne est entre le visage et le cou.

L’acide hyaluronique, pour un contour du visage mieux défini
L’acide hyaluronique est naturellement présent dans le corps. Substance faisant partie des composants du derme, diminue avec le temps causant des creux et des rides indésirables.

« En injectant de l’acide hyaluronique dans les encoches mentonnières, de la pointe du menton au lobe de l’oreille, on retrouve une courbe mandibulaire plus nette et on redonne du soutien au bas du visage », précise le Dr Mohamed Guessous.

Est ce que ça fait mal ?
Pas le moins du monde ! Les injections sont quasi indolores. Il arrive néanmoins que des bleus apparaissent avant de s’atténuer au bout de quelques jours. Le résultat quant à lui est spectaculaire et se voit immédiatement.

Afficher une peau parfaite

Envie d’afficher un glow en toutes circonstances, sans passer par l’étape maquillage ? Voici quatre méthodes douces et efficaces pour assainir la peau, lui redonner son éclat et arborer même par temps gris, un teint éclatant.

Le soin Hydra Facial

Depuis quelques temps, le soin Hydrafacial est sur toutes les bouches mais également sur toutes les peaux. Soin hydratant par excellence, il est désormais incontournable pour les plus grandes stars qui l’ont intégré à leur routine beauté. De Beyonce à Camila Coelho en passant par Angelina Jolie, les peoples sont rares à lui résister. Et pour cause, l’Hydrafacial traite tous les types et phototypes de peau, en quelques instants. Ce soin agit sur l’élasticité de la peau, aspire les points noirs, réduit les lignes d’expression et hydrate le derme en profondeur. L’Hydrafacial est si populaire qu’il est imité par de nombreux instituts. On a testé le vrai à Guess Clinic, on vous dit tout.

Hydrafacial, plus qu’un simple soin du visage
Protocole avancé de soins employant une technologie brevetée, le soin Hydrafacial apporte à la peau de nombreux nutriments. En seulement 30 minutes, la peau est assainie grâce à l’action des antioxydants, de l’acide hyaluronique ou encore des peptides diffusés en trois étapes.

1- On nettoie et désincruste
Après avoir démaquillé la peau, on l’exfolie en douceur. Un peeling non irritant est ensuite appliqué. Pourquoi ? L’exfoliation permet d’éliminer l’excès de sébum et de retirer les cellules mortes. Le peeling non irritant (souvent a base d’acide glycolique ou salicylique) quant à lui, détache les impuretés incrustées profondément dans les pores. L’apparition des boutons est prévenue, la peau respire instantanément.

2- On aspire les comédons et on hydrate en profondeur
Arrive enfin le moment tant attendu, l’extraction de comédons ! L’Hydrafacial est doté d’un appareil en spirale générant un « vortex » d’aspiration des impuretés. Dès que Manal Mimouni finit l’extraction on apaise la peau en l’hydratant.

3- On protège pour prévenir
La dernière étape, va réparer la peau et la protéger sur le long terme. L’infusion de sérums anti oxydants permet de detoxifier, et restaurer la structure et les fonctions cutanées de l’épiderme.

Une belle peau pour tous !
Adressé aux adolescents, femmes et hommes, l’Hydrafacial améliore l’aspect de la peau en une séance. L’idéal est de l’inclure dans sa routine beauté pour une peau belle, saine et éclatante.

A combien ?
A partir de 1500 dirhams la séance.

Le soin Carbon peel

En combinaison avec un Hydrafacial ou seul, le Hollywood Peel ou Carbon Peel permet de retrouver une peau lisse, fraiche et éclatante dès la première séance. Comment ? Adaptée à tous les types de peau, cette méthode sûre et efficace nettoie le derme en profondeur tout en stimulant la production de collagène. Ce traitement est efficace contre les cicatrices d’acné, les pores dilatés et les peaux grasses congestionnées. Il permet également d’atténuer les ridules et de les prévenir ou tout simplement pour un simple coup d’éclat.

Mais concrètement, comment ça marche ? Sur une peau démaquillée au préalable, on applique une poudre de charbon actif (mélange de boue minérale provenant de la pierre volcanique mêlée à des extraits naturels de plantes). Appliqué sur l’ensemble du visage, le masque noir au carbone pénètre en profondeur les pores, une fois tout à fait sec. Le lasériste passe ensuite le laser au dessus du visage pour exfolier mécaniquement le masque. Les particules de carbone convertissent l’énergie laser en chaleur et s’évaporent instantanément. On ressent une sensation de chaleur, lors du passage du laser, et des crépitements se font entendre lorsque celui-ci cible des points noirs ou encore des taches brunes. Les cellules mortes et les impuretés disparaissent, la peau est tout de suite plus lisse et les pores resserrés. Au fil des séances, le grain de peau s’affine, la peau paraît plus jeune, et le teint plus éclatant. Afin d’apprécier un résultat durable, le département de médecine esthétique de Guess Clinic propose une pose de masque hydratant et apaisant, combiné a une lampe de luminothérapie LED. On se repose, et on laisse la magie opérer. Méthode testée et approuvée par Kim Kardashian, Angelina Jolie et Jennifer Aniston !

L’appareil du Carbon Peel, un laser aux multiples effets

Duvet visible sur le visage ? Il est possible de le rendre transparent avec le laser du Carbon Peel ! Comment ça marche ? Très simplement : sur une peau démaquillée on passe le laser au dessus de tout le visage ou sur les zones où les poils sont les plus visibles. Résultat, une peau plus claire, sans poils visibles et sans avoir à se cacher du soleil comme avec une épilation laser. Au fil des séances, le poil s’affine et finit par tomber.

Il est également possible de détatouer des sourcils qui auraient subit une dermopigmentation ou encore d’effacer un tatouage que l’on regrette.

Traitement aux miraculeux résultats, le Hollywood peel resserre les pores, affine le grain de peau, permet le bleeching (décoloration du poil) et le détatouage. Rapide, efficace et sans aucune éviction sociale, ce traitement est indiqué aussi bien aux femmes qu’aux hommes. Prêts à decouvrir le Hollywood Peel ?

Le soin Aqua gold

Soin désormais mythique auprès des stars, l’Aqua Gold permet de retrouver un coup d’éclat immédiat, en seulement quelques instants. Ce soin utilise la technologie du microneedling associé à des produits actifs. La promesse ? Une peau plus belle et plus lisse en seulement 30 minutes.

Piqure de régénération
L’Aqua Gold est un soin du visage aux nombreux bénéfices pour la peau. Doté de microaiguilles en plaqué or plus fines que des cheveux, ce système breveté permet d’administrer sans douleur des solutions personnalisées. Le microneedling, perfore la peau afin de provoquer une réaction régénérante et favorise la pénétration des produits.

Comment ça marche ?
L’aquagold administre directement dans l’épaisseur de la peau des produits tels que du botox, de l’acide hyaluronique, des vitamines…

« A Guess Clinic, nous mettons un point d’honneur à n’administrer des produits issus de grands laboratoires comme Juvederm et Restylane pour un résultat optimal et durable », souligne le Dr Mohamed Guessous, chirurgien esthetique et fondateur de la Guess Clinic.

Les effets de l’Aquagold ?Selon les patients, le type de peau et ses besoins, de nombreux nutriments sont apportés.
• Pour resserrer les pores place au micro botox
• Pour adoucir et lisser la peau, l’acide hyaluronique est injecté directement dans le derme
• L’Aquagold améliore également l’aspect des cicatrices d’acné grâce aux vitamines injectées et favorise la régénération à l’aide de ses microaiguilles.
• Après un traitement au laser, l’apport de micro-sérums accélère la régénération de l’épiderme.
Après un soin d’Aquagold, la peau est plus lisse, radieuse et éclatante de santé. En seulement 30 minutes, adieu ridules, teint gris et mine fatiguée. Noter qu’il est important de bien choisir un centre médical afin d’être sûr de la qualité des produits administrés. Prêts pour un soin en or ?

Le cellular Matrix

Incontournable dans la régénération tissulaire, le PRP ou Plasma Riche en Plaquette permet de retrouver une peau densifiée, embellie et un teint éclatant. Le cellular Matrix de Regenlab associe la technique du PRP à l’acide hyaluronique. Son efficacité réside dans l’effet du PRP accru par l’effet hydratant de l’acide hyaluronique. La particularité est que l’acide hyaluronique fixe les plaquettes et amplifie l’effet local. L’efficacité assurée du cellular Matrix réside dans l ‘association des facteurs de croissance fournis par le PRP à l’action hydratante de l’acide hyaluronique. Non seulement les cellules des tissus du visage sont régénérés mais en plus, la peau est hydratée profondément et légèrement repulpée grâce aux bienfaits de l’acide hyaluronique. 

Comment se déroule la séance ?
« La technique consiste à prélever un tube de sang, qui sera ensuite centrifugé afin d’isoler les plaquettes sanguines. Celles-ci sont réinjectées au niveau de la peau. Le Cellular Matrix du laboratoire Suisse Regenlab est une technique plus performante que le PRP puisqu’il associe l’effet du PRP aux propriétés visco-élastiques de l’acide hyaluronique », explicite le docteur Mohamed Guessous.

En quoi c’est plus efficace que le PRP seul ?Grâce à l’association des facteurs de croissance fournis par le PRP et l’action hydratante de l’acide hyaluronique. En plus de régénérer les tissus du visage, la peau est hydratée en profondeur et repulpée. La production de collagène est également relancée grâce à la technique de stamping (on tamponne la peau a l’aide de microaiguilles) pour une peau éclatante de santé sur le long terme. Cette nouvelle technique permet de rajeunir la peau de l’intérieur, de donner un véritable coup d’éclat, d’améliorer la texture de la peau, d’homogénéiser le teint, d’atténuer les rides et ridules et surtout d’hydrater la peau en profondeur.

Et le résultat ?

Une peau plus ferme, plus souple et plus belle dès la première séance.

Noter que la technique est naturelle puisque le sang est prélevé directement sur la patiente avant d’être réinjecté sur le visage. L’acide hyaluronique est naturellement présent dans le sang. Prêts pour l’embellissement de votre peau ?

Lutter contre les cernes

La carboxythérapie contre les cernes et les cicatrices

La carboxythérapie pour les cernes colorés
Saviez-vous que le CO2 permettait d’atténuer des cernes colorés ou encore d’améliorer l’aspect des cicatrices ? La carboxythérapie – c’est son nom – est le traitement de médecine esthétique consistant à injecter du gaz carbonique ou CO2 sous la peau pour atténuer la couleur des cernes ou améliorer l’aspect d’une cicatrice récente.

La carboxythérapie, qu’est-ce que c’est ?
Pour les femmes comme pour les hommes, ce traitement s’apparente fortement à la mésothérapie (injections de vitamines dans le derme). La différence entre ces deux réside dans le fait que l’on injecte du gaz carbonique, naturellement présent dans le corps, grâce à une fine aiguille reliée à la machine de carboxythérapie.

Quels sont ses effets ?
L’injection de gaz carbonique au niveau des cernes provoque une augmentation du volume de la paupière, elle rend à la peau son élasticité, la remet en tension et lui redonne un aspect plus homogène. Une fois injecté dans le derme, le gaz se répand dans le sang afin d’augmenter son débit et permettre une meilleure oxygénation des cellules tout en améliorant la texture et l’épaisseur de la peau, même les petits amas graisseux qui créent des poches sous les yeux sont éliminés. Pour les cicatrices légères ou récentes, ce même procédé permet de repulper la peau et de les atténuer.

Est-ce douloureux ?
La patiente peut ressentir une sensation de chaleur durant la séance qui ne dure que 20 à 30 minutes en moyenne, et une sensation de gonflement durant les trois à cinq premières minutes suivant les injections. Une rougeur apparaît ensuite avant de s’estomper. Dès que le CO2 est éliminé (en quelques minutes) par le corps, on reprend une activité normale.

A quel rythme ?
Traitement sans risque, sûr et indolore, la carboxythérapie se fait en plusieurs séances espacées d’un mois : il faut 4 à 6 séances pour atténuer les cernes marrons. Pour celles et ceux qui souhaiteraient apprécier un résultat durable et afficher une peau jeune, ferme et tonique avec un aspect coup d’éclat, il est recommandé de faire des séances de rappel 3 à 4 fois après un an de traitement.

Le prix d’une séance ?
A partir de 300 dirhams la séance. Des forfaits sont cependant établis selon le cas et la zone à traiter.

L’injection d’acide hyaluronique

Cernes creux ? On repulpe avec de l’acide hyaluronique
Autre type de cernes, autre solution. Lorsque les cernes sont creux, ils peuvent créer une zone d’ombre sous les yeux, la peau s’affine et marque plus nettement les os orbitaux. La solution ? Des injections d’acide hyaluronique. Explications.

Injection de jouvence
L’acide hyaluronique est une star incontestée des produits de comblements. Cette molécule, que l’on retrouve naturellement dans le derme a tendance à perdre en volume au fil du temps. La peau est moins hydratée, le teint est fripé, les rides apparaissent.

Pour ne pas faire grise mine et afficher un regard lumineux, on se laisse tenter par des injections d’acide hyaluronique. En une seule séance, les cernes sont comblés, réhydratés et les rides autour des yeux atténués.

Comment se déroule la séance ?
Technique rapide, simple et indolore, l’injection d’acide hyaluronique est effectuée près de l’os afin d’éviter les irrégularités causées par le produit. En bref, on nettoie la zone, on désinfecte, on s’allonge et on laisse la magie opérer. En quelques minutes, les cernes sont réhydratés et comblés. On peut reprendre une activité normale sans s’inquiéter.

L’objectif ?
Repulper la paupière inférieure et préserver l’élasticité et la tonicité de la peau et donc de défroisser le regard et lui donner un aspect rajeuni rafraîchi.

Combien ça coute ?
Selon le cas et la zone à traiter, à partir de 3000 dirhams la seringue.

L’effet rajeunissant du laser :Fotona4D & SmoothEye

Un lifting sans injection, sans opération, c’est possible ! Les traitements Fotona4D & SmoothEye permettent d’agir sur le visage et même le contour des yeux pour raffermir la peau et estomper les rides.

Qu’est ce que le traitement Fotona4D ?
Le traitement Fotona4D permet un lifting et un raffermissement du visage sans chirurgie, sans séquelles et aux résultats immédiats pour un rajeunissement naturel. Grâce à la combinaison de deux longueurs d’onde laser complémentaires (Er:YAG et Nd:YAG), Fotona4D stimule les différentes couches de la peau, depuis l’intérieur au niveau de la cavité buccale, en passant par les couches intermédiaires et jusqu’à la partie superficielle (traitement des imperfections de la peau). Totalement sécurisé, le traitement Fotona4D permet une synergie d’action qui va provoquer une stimulation du collagène existant et favoriser la production d’un nouveau collagène, ce qui améliore l’élasticité de la peau, apporte un resserrement de la peau (tightening) et diminue l’apparence des rides, pour un effet comblement sans injections.

Comment se déroule une séance pour le visage ?
Une séance de Fotona4D dure en moyenne 40 minutes. La sensation de douleur est très subjective, mais globalement, l’effet ressenti durant la séance est un apport de chaleur progressif qui disparaît quelques minutes après.

Phase 1 : SMOOTHLIFTIN
Cette première étape utilise la longueur d’onde Er:YAG et se pratique à l’intérieur de la bouche. Elle provoque un échauffement très doux qui produit une contraction du collagène et qui resserre les fibres de collagènes. Il en résulte un resserrement des tissus, une meilleure élasticité de la peau.

Phase 2 : FRAC3
Ce traitement spécifique complète la première étape et se pratique par l’extérieur sur l’ensemble du visage, pour redonner en parallèle une texture plus jeune à la peau. Cette étape provoque un échauffement de la peau via les micros pulses du faisceau Nd:YAG. Il permet de détruire les petites imperfections dans l’épaisseur du derme.

Phase 3 : PIANO Mode
Lors de cette étape totalement sécurisée une chaleur profonde est diffusée pour accroître l’effet de resserrement. La peau est échauffée avec le laser par balayage sur l’extérieur du visage.

Phase 4 : SupErficial
C’est en fait un peeling très superficiel qui améliore la texture de la peau, resserre les pores et réduit les imperfections tout en lui donnant un coup d’éclat.

Qu’est ce que le traitement SmoothEye ?
Le traitement SmoothEye permet de travailler sur la zone périorbitaire : paupières, cernes, contour de l’œil, en toute sécurité. Le protocole reprend seulement la première phase SMOOTHLIFTIN du traitement Fotona 4D et permet de rajeunir de raffermir la peau, lutter contre les poches et les cernes et d’obtenir un effet lifting des paupières.

Combien de temps faut-il pour voir les résultats ?
D’une personne à l’autre les résultats peuvent varier. Cependant la plupart des femmes voient des résultats immédiatement après la séance, tout en sachant que les résultats définitifs sont bien visibles au bout de 2 mois. Quatre séances à raison d’une séance par mois permettent d’obtenir un résultat appréciable et durable. Ensuite une séance par an suffit à entretenir les résultats.

Y a-t-il besoin d’un temps d’arrêt comme avec un lifting chirurgical ?
Non, ces traitements ne sont ni chirurgicaux, ni invasifs, et peuvent être réalisée à n’importe quelle saison. La patiente peut reprendre ses activités juste après la séance.

Pour tout savoir sur les traitements Fotona4D & SmoothEye, demandez conseil à votre médecin.

Retrouver un ovale du visage net

Avec la pesanteur, le changement hormonal et l’âge, la peau se relâche et les volumes s’affaissent. Quand on est jeune, le visage est en forme de triangle : le menton représente la pointe et les sommets les sourcils. Au fil des ans ces contours deviennent flous, les bajoues apparaissent. Que faire ?

Le docteur Mohamed Guessous nous dit tout concernant les techniques en médecine esthétique qui permettent de redessiner et de lisser l’ovale du visage : le Nanofat et le Facetite. Une révolution en matière de rajeunissement du visage sans chirurgie.

A un stade plus avancé, le rafraîchissement chirurgical demeurera le choix idéal pour un résultat complet, durable et naturel.

Le Nanofat

Notre corps contient naturellement des cellules réparatrices et régénératrices : les plaquettes et les cellules mésenchymateuses provenant du stroma vasculaire (SVF) qui grâce à leur synthèse de facteurs de croissance permettent d’agir sur les tissus que l’on veut réparer naturellement. « Nous disposons actuellement de la technique de NanoFat pour le rajeunissement du visage sans chirurgie, que nous avons acquis en Suisse que nous appellerons le Swisslift » . Cette technique est basée sur un prélèvement d’une quantité de graisse au niveau du corps et suivant un protocole hyper précis, nous filtrons cette graisse en détruisant progressivement les cellules graisseuses pour avoir au final une seringue contenant une concentration importante de nanofat prêt à être réinjectée au niveau du visage. L’effet est remarquable et inégalable sur le rajeunissement des tissus. Elle nous a donné une grande satisfaction et des résultats extraordinaires » explique le docteur Mohamed Guessous.

Pour qui ?
Toute personne ayant un visage marqué avec des contours qui sont moins nets, désirant un rajeunissement de la peau par régénération tissulaire. Cependant, la patiente doit avoir suffisamment de graisse à prélever.

Cette technique peut également être utilisée à titre préventif pour freiner le vieillissement cutané à partir de 35 ans.

Comment se déroule l’intervention du Nanofat ?
Bien que l’intervention nécessite d’aller au bloc pour prélever la graisse par liposuccion, celle ci ne nécessite qu’une anesthésie locale et que quelques minutes.

Après prélèvement de graisse et sa filtration mécanique, l’émulsion obtenue (précieux fluide de jouvence) est injectée superficiellement dans la peau afin de permettre la fabrication de nouvelles fibres de collagène et d’élastine. Il s’agit d’un produit naturel puisqu’il provient du propre corps du patient (graisse prélevée sur l’abdomen, cuisses, poignées d’amour..), il n’y a pas de risque de réaction à corps étranger.

L’injection du Nanofat est réalisée avec de fines aiguilles sous la peau. Il assure une réjuvénation cutanée du visage permettant de lisser les contours.

Quand est-ce qu’apparaît le résultat ? Et pour combien de temps ?
Après environ quatre semaines, on commence à ressentir au niveau de la peau une meilleure hydratation. Il va falloir attendre deux mois pour obtenir une amélioration de l’ovale du visage. Six mois plus tard on obtient un véritable effet liftant, l’amélioration va se poursuivre jusqu’à neuf mois et parfois jusqu’à un an avec un résultat toujours parfaitement naturel.

Facetite

Le Facetite, une révolution en matière de ranjeunissement sans chirurgie bientôt disponible au Maroc et à Guessclinic.

Le FaceTite permet de retendre le bas du visage et de recréer un bel oval sans bistouri. Le FaceTite est un appareil doté d’une canule (1mm de diamètre) spécifique avec une sonde de radiofréquence au bout. Utilisé sur des petites zones, le FaceTite permet d’obtenir des résultats similaires à ceux d’un lifting facial en toute sécurité sans cicatrice, ni passage au bloc opératoire.

Pour qui ?
Cette technique s’adresse aux patientes qui ne veulent pas être endormies complètement ou qui cherchent une solution très légère à un relâchement du bas du visage. C’est le traitement idéal pour des patientes qui veulent un rajeunissement du visage mais qui ne se sentent pas prêtes à passer par le bistouri ou qui encore, présentent des signes précoces de relâchement.

Comment se déroule une séance de facetite ?
Après avoir endormi la peau du visage, on introduit le FaceTite sous la peau. Grâce à la radiofréquence la peau chauffe et se resserre sans être tirée. Idéal pour corriger les bajoues et l’ovale du visage. En seulement 45 minutes, la(e) patient(e) découvre un visage rajeuni avec des volumes du visage en harmonie.

Quand est ce qu’apparaît le résultat ? Et pour combien de temps ?
C’est un traitement sûr, efficace et impressionnant qui offre aux patients des résultats significatifs. Etant donné le processus actif de rétraction qui se met en place, les premiers résultats sont visibles après deux semaines, sont complets après trois mois et dureront jusqu’à un an.

La promesse du Facetite : La peau est raffermie et les contours du visage sont liftés. Un visage tout simplement frais, tonique et rajeuni.

Double menton sans chirurgie ?
c’est possible

« Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le double menton n’est pas nécessairement lié à une prise de poids. La génétique joue un rôle important et il n’est pas rare d’hériter du double menton de ces parents même sans être et sans avoir été en surpoids », explique le docteur Mohamed Guessous qui a aménagé tout un département dédié à la médecine esthétique à Guess Clinic.

En effet, certaines zones du corps sont naturellement et génétiquement graisseuses et c’est principalement dans ces zones ciblées que s’installe la graisse. Le docteur Mohamed Guessous nous explique qu’il existe de nombreuses méthodes en médecine esthétique qui permettent de venir à bout de cet amas graisseux localisé et du relâchement au niveau de cette zone. La lipolyse et les fils tenseurs en font partie.

La lipolyse

La lipolyse est une technique en médecine esthétique qui permet  d’adoucir l’irrégularité de la surface dermique et d’agir sur la graisse localisée indésirable. Il s’agit donc d’un procédé non chirurgical qui consiste à détruire les adipocytes (cellules graisseuses) en surcharge dans le tissu sous-cutané.

Pour qui ?
La lipolyse est pratiquée dans le cas d’une peau tonique avec un amas graisseux modéré. Elle est aussi indiquée pour les patients qui ne souhaitent pas recourir à une chirurgie.

Comment se déroule la séance ?
La lipolyse par injection est une technique quasi indolore, ne nécessitant ni hospitalisation ni anesthésie, permettant la dissolution et l’évacuation des graisses stockées dans les adipocytes. Concrètement, ce traitement consiste à injecter à l’aide d’une fine aiguille dans la zone concernée, un mélange de produits actifs qui a la faculté d’activer la lipolyse, c’est-à-dire la destruction de la graisse. L’injection est suivie d’un massage pour activer la circulation sanguine et aider à mieux distribuer le produit. La graisse est ensuite libérée et évacuée par les voies naturelles.

Quand est-ce qu’apparaît le résultat ? Et pour combien de temps ?
Le résultat n’est pas visible immédiatement et  peut prendre des jours avant que la graisse ne soit évacuée par les voies naturelles. Pour des résultats durables et probants, ce traitement demande 2 à 4 séances espacées de deux semaines selon les cas. Chaque séance apporte une réduction permanente de 25 à 30% des amas graisseux. A la fin du traitement le patient retrouve une peau lissée, sans graisse localisée avec un aspect plus tonique.

Les fils tenseurs

L’affaissement des tissus du bas du visage et du cou avec l’âge impacte le dessiné de l’ovale qui s’empâte, s’élargit avec apparition de bajoues voire double menton. Les fils tenseurs sont destinés à lutter contre le relâchement des tissus et à remodeler le visage grâce à une élévation et à un effet volumateur des pommettes et du sillon nasogénien. Ils visent aussi à améliorer l’ovale et les contours du visage. Les fils tenseurs peuvent être disposés de façon sélective pour traiter une zone précise de relâchement cutané. Le double menton est une zone répondant bien au traitement par fils tenseurs.

Pour qui ?
Cette technique de remaillage s’adresse en premier lieu, à des femmes dont le relâchement du visage est léger ou modéré et qui ne présentent pas d’excédent de peau important. Sont aussi concernées celles qui ne veulent pas d’une chirurgie ou celles qui souhaitent rafraîchir un lifting après quelques années.

Comment se déroule la séance ?
La technique des fils tenseurs est pratiquée sous anesthésie locale et se fait en trente minutes. “Nous procèdons tout d’abord par un marquage préalable pour définir les axes de tension afin de déterminer le passage des fils tenseurs” explique le docteur Mohamed Guessous.
Ensuite, les fils sont introduits par un point d’entrée, un par un selon les traits de passage prédéfinis.

Quand est-ce qu’apparaît le résultat ? Et pour combien de temps ?Immédiatement après leur pose, on constate une amélioration du double menton. Ils permettent également de stimuler la production de collagène au niveau du visage et donc de gagner en élasticité. Les fils ne touchent pas les muscles, les expressions du visage restent naturelles et harmonieuses. Le résultat dure deux ans après l’intervention.

Redessiner sa silhouette

Vous rêvez d’un corps ferme avec une silhouette harmonieuse ? Parfois, malgré le sport, et une alimentation saine, il est difficile d’éliminer des zones en surpoids. La solution ? La liposculpture, elle permet de remodeler le corps à son image et de redéfinir les contours de la silhouette. Explications avec le Dr Mohamed Guessous, fondateur de la Guess Clinic.

La liposculpture

Intervention star de la chirurgie esthétique, la liposculpture est la plus pratiquée au monde. Si autrefois on ne se chargeait que de retirer la graisse en excès, aujourd’hui on modèle le corps a l’envie afin d’obtenir des courbes harmonieuses.

La liposculpture haute définition, pour un corps sur-mesure
Avant de procéder à une liposculpture, on détermine les zones du corps qui doivent être sculptées et celles qui doivent être comblées par cette même graisse. Les zones concernées par la liposculpture sont des zones de stockage d’origine génétique ou encore sous l’influence des hormones. Le ventre, la taille, le dos, les bras, la culotte de cheval, les cuisses, les genoux et le double menton ne résistent pas à la liposculpture. Noter toutefois, que cette intervention s’adresse aux personnes de corpulence normale sans trop d’excès de poids.

À Guess Clinic, le Dr Mohamed Guessous pratique la liposculpture haute définition
ou 4D. Elle retrace, certains traits creux au niveau du ventre pour simuler des abdominaux, les lignes verticales ou obliques qui descendent vers le pubis. On appelle aussi cette technique la Dermomarcation. Automatisée grâce au Microaire, la liposculpture peut être complétée par une technologie aux ultra-sons : le Vaser. Cette technologie introduite à travers la canule sous la peau durant l’opération, apporte l’énergie nécessaire pour faire fondre la graisse sous cutanée résiduelle et agir sur la peau pour la rétracter et provoquer la synthèse de collagène. Avant la fin de l’intervention, s’il y a un quelconque doute sur la qualité de la peau, sa tonicité ou l’existence de vergetures le Dr Mohamed Guessous s’arme de son J-Plasma. Ce système qui utilise le gaz hélium dans son état plasma couplé à la radiofréquence, permet de traiter la peau relâchée de l’intérieur pour la rétracter et la réduire.

« Très bientôt, nous proposerons le Bodytite qui est une radiofréquence mini ou non invasive qui permet une rétraction cutanée maximale », précise le docteur Mohamed Guessous, toujours à la pointe des dernières technologies.

Lipofilling fesses

Place ensuite, au lipofilling. Cette étape consiste à injecter la propre graisse de la patiente dans les zones désirées, principalement le fessier et plus rarement les jambes.

La technique ? La graisse est prélevée en respectant la physiologie des cellules graisseuses et est réinjectée dans les zones qui en ont besoin. On peut craquer pour le Moroccan Butt, ou demander un fessier du plus modéré au plus volumineux, tout dépend du désir de la patiente.

Les suites opératoires ?
Les résultats sont visibles dès les premiers jours. Les kilos superflus ont disparu, la silhouette est redessinée, le corps est remodelé et en harmonie. Les muscles, quant à eux sont plus prononcés après une liposculpture, puisque celle-ci cible avec précision la graisse profonde et superficielle, tout en supprimant celle située autour des muscles. On apprécie les résultats définitifs quatre à six mois environ après l’intervention.

Moroccan Butt, le fessier à la marocaine

Comme expliqué précédemment, lors du lipofilling, il est possible de remodeler le corps comme on le souhaite. Lorsque le fessier n’est pas assez bombé, le Dr Mohamed Guessous propose de combler les creux et d’ajouter de la graisse autologue pour obtenir des fesses de rêves. Mais c’est quoi au juste le Moroccan Butt ? Explications.

Les suites opératoires ?
Les résultats sont visibles dès les premiers jours. Les kilos superflus ont disparu, la silhouette est redessinée, le corps est remodelé et en harmonie. Les muscles, quant à eux sont plus prononcés après une liposculpture, puisque celle-ci cible avec précision la graisse profonde et superficielle, tout en supprimant celle située autour des muscles. On apprécie les résultats définitifs quatre à six mois environ après l’intervention.

Brazilian Butt VS Moroccan Butt

Le Brazilian butt se veut bombé et sportif avec des creux latéraux. Suite à la demande de nombreuses patientes marocaines, le Dr Mohamed Guessous a créé le Moroccan Butt, en ciblant cinq zones de la région fessière. Durant l’intervention, une injection automatisée tient compte du modèle bombé demandé par toutes les patientes, mais également d’une partie latérale contrastant avec le creux de la taille. « Nous pouvons ainsi réaliser plusieurs tailles : Small, Medium, Large ou XL, tout dépend du désir de la patiente et du volume de graisse prélevée », explicite le Dr Mohamed Guessous. Afin de parfaire le résultat, le Dr Guessous comble le creux latéral de la fesse au niveau de la partie externe des cuisses. Le but ? En injectant de la graisse à ce niveau, la patiente appréciera un galbe des fesses au niveau de leur base avec un contraste entre la taille et les fesses.
« Néanmoins, tous ces détails sont discutés largement avec la patiente qui choisit ses options. Notons que l’on peut rester sobre et modéré et répondre à la demande quasi-sur-mesure », précise toutefois le Dr Mohamed Guessous.

Rajeunir ses seins

Des seins tombants suite à une perte de poids importante ou vidés après des grossesses avec allaitement ? Le lifting permet de repositionner des seins très relâchés avec le temps, de redraper la peau lorsqu’il y en a en excès et de leur redonner un bel arrondi grâce à une prothèse si cela est nécessaire. Explications du docteur Mohamed Guessous.

Comment savoir si j’en ai besoin ?
Cette intervention est réalisée lorsque les seins tombent, la glande s’affaisse, qu’elle est luxée et part sur le coté. La poitrine tombe et se retrouve en position trop basse avec un mamelon qui regarde vers le bas. Dans certains cas, lorsque les seins sont trop vidés, le lifting des seins peut être associé à une pose de prothèses mammaire permettant ainsi l’obtention d’une poitrine bien redessinée et galbée. La plupart des patientes souhaiteraient qu’on puisse faire ce lifting des seins sans chirurgie et sans cicatrices, c’est le souhait du chirurgien aussi, mais quand il y a un excès de peau qui dépasse 4 à 5 cm dans le sens de la longueur ou de la largeur, la seule solution qui reste est de retirer cette peau en excès, laissant des cicatrices minimes et acceptables.

Les différentes techniques d’intervention
L’intervention choisie dépendra de nombreux paramètres : la quantité de peau excédentaire et le volume glandulaire. Mais concrètement qu’est ce que cela signifie ? Lorsque le sein paraît tombant et vidé, tant que l’aréole mammaire n’a pas dépassé le niveau du sillon sous mammaire, il ne s’agit pas encore de relâchement.

« Lorsque le sein est tombant avec un volume modéré suffisant pour remplir un sein on peut selon les cas se contenter de faire une incision autour de l’aréole et retirer de manière circulaire l’excédant de peau en largeur et en longueur c’est ce que l’on appelle un lifting avec cicatrice circulaire ou round block. Le résultat esthétique est satisfaisant puisque la cicatrice autour de l’aréole est presque invisible, la seule condition est que le sein ne soit pas luxé vers les côtés, ce qui nous obligerait à réaliser la cicatrice verticale du lifting classique », précise le Dr Mohamed Guessous.

Parfois, le sein est franchement tombant, le pôle supérieur de l’aréole est vraiment en dessous du niveau du sillon sous mammaire, les mamelons pointent vers le bas, le sein part sur les côtés en position couchée sur le dos. « C’est l’indication d’un lifting de sein avec cicatrice verticale associant une incision autour de l’aréole, une verticale et une dans le sillon sous mammaire c’est le célèbre T inversé », explicite le Dr Mohamed Guessous.

Comment se déroule l’intervention ?
Le lifting des seins pratiqué par le Docteur Guessous Mohammed est une intervention réalisée sous anesthésie locale associée à une sédation par voie intraveineuse. Cette intervention dure en moyenne entre 1 heure et 1 heure et demie.

Le lifting des seins est une intervention qui donne de très bons résultats avec beaucoup de satisfaction malgré les cicatrices. Une fois l’intervention terminée, des drains sont placés de chaque côté des seins qui seront retirés le lendemain de l’intervention. Etant réalisée sous anesthésie locale, un séjour d’une nuit en clinique est suffisant.

Et les suites opératoires ?
Les suites d’un lifting des seins sont peu douloureuses, toutefois la prise d’antalgique est prescrite afin d’éviter toute sensation désagréable. Un gonflement des seins et des hématomes apparaissent mais s’atténuent en quelques jours. Le pansement élastique mis en place à la fin de l’intervention est retiré 48 heures après et un autre pansement beaucoup plus léger le remplace afin de servir de contentions. On retire définitivement les pansements au 7eme jour. Ensuite, on porte un soutien gorge médical durant un mois. On se repose entre 5 et dix jours en évitant les mouvements brusques et le sport.

L’avenir…au vu des avancées technologiques dans le domaine de la rétraction cutanée, nous pratiquons dans certains cas des méthodes comme le J Plasma ou le Bodytite (radiofréquence mini invasive ou non invasive pour éviter les cicatrices).
Un autre élément nouveau qui embellit le résultat, c’est la réinjection de graisse dans les contours de la glande pour redéfinir le galbe interne du sein. L’injection de graisse ne remplace pas les prothèses, il s’agit d’un traitement complémentaire.

Avoir un ventre plat !

Avoir un ventre plat suite à des grossesses ou à des pertes de poids importantes répétées ? On en rêve toutes. Il arrive que cette zone se relâche. La solution ? L’abdominoplastie !  Cette intervention de chirurgie esthétique permet aux femmes et aux hommes de retrouver un ventre plat tonique et musclé, adieu vergetures et cellulite.  Explications en détails avec le Dr Mohamed Guessous.

L’abdominoplastie du ventre

Une intervention en 5 étapes
L’abdominoplastie ou plastie abdominale est la solution ultime lorsqu’il y a un excès de peau manifeste ou lorsqu’il y a un relâchement musculaire très important ou les deux à la fois. « Dans notre pratique, nous avons réduit le nombre de cette chirurgie de moitié depuis l’avènement de la technologie (vaser, J Plasma, Bodytite…) qui permet de rétracter la peau mais ces méthodes douces sont très efficaces jusqu’à un certain degrés d’excès de peau. Nous nous sommes donnés comme limite jusqu’à 14 cm d’excès cutané. Il est vrai que le nombre de grossesses est déterminant mais on peut avoir une indication de chirurgie même avant les grossesses dans certains cas de perte de poids importante (après une Sleeve) » précise le docteur Mohamed Guessous. « Nous comprenons la réticence des patientes qui devant la nécéssité de recourir à la chirurgie, mais aussi ça n’interfère aucunement dans les grossesses ultérieures » ajoute le docteur Mohamed Guessous.

L’abdominoplastie se déroule comme suit :
On retire la graisse en excès localisée dans le bas du ventre par liposculpture. Les muscles abdominaux relâchés sont remis en place et resserrés par des plicatures à l’aide de points de sutures, rassurez-vous, les fils utilisés sont résorbables. Le Dr Mohamed Guessous place une cicatrice juste au dessus du pubis, équivalente à celle de la césarienne prolongée. Il retire ensuite l’excès cutané en le tirant de haut en bas afin de retrouver un ventre lifté vers le bas. Cette même incision permet de lifter et de remonter un pubis tombant à l’aide de points de sutures. Si le pubis est trop bombé, il sera lipoaspiré. On préserve le nombril, en le replaçant au même endroit à la fin de l’intervention. Dans certains cas, il est nécessaire de recréer un nouveau nombril, on garde l’ombilic, que l’on fait ressortir grâce à une petite boutonnière circulaire.

« Cette chirurgie peut être faite en même temps qu’une liposculpture, notamment pour creuser la taille, affiner le dos et combler les fesses par injection de graisse. Un concept qui nous vient des Etats Unis inclut l’augmentation des seins, c’est le « Mommy make over » explique le docteur Mohamed Guessous. L’abdominoplastie permet de renforcer la musculature de l’abdomen tout en redonnant au ventre un aspect plat et ferme.

Y a-t-il une anesthésie ?
L’intervention se déroule en partie sous anesthésie locale associée à une sédation intraveineuse pour la partie liposculpture puis on passe à l’anesthésie générale pour la partie chirurgie.

Pour le ventre, l’intervention dure une heure et demie. Quant à la durée d’hospitalisation, elle varie entre un à deux jours.

Et la cicatrice ?
Elle commence au niveau de la césarienne et se prolonge dans un pli naturel, la rendant facilement dissimulable dans un maillot.

Et les suites opératoires ?
Après l’intervention une gaine de contention est mise en place. « Elle doit être portée durant 3 à 4 semaines, afin de minimiser les gonflements. Des bas à varices sont également portés pendant dix jours. Les suites sont peu douloureuses, toutefois des antalgiques et des anticoagulants sont prescrits pour éviter de ressentir les douleurs et pour prévenir la thrombose veineuse des membres inférieurs », explicite le docteur Mohamed Guessous.

Et le résultat ?
Il est visible immédiatement, même si des gonflements et des œdèmes apparaissent au 5e jour suivant l’intervention. C’est pour cela que les drainages lymphatiques manuels sont prescrits. Au fil des drainages à faire tous les dix jours durant un mois, l’œdème disparaît, et on apprécie un ventre plat, ferme et tonique. On évite toutefois le sport et l’exposition au soleil, les deux mois suivant l’intervention.

Quelques règles avant l’intervention
« Nous faisons une préparation digestive 24h avant l’intervention afin de vider le tube digestif pour permettre une bonne fermeture musculaire. Un bilan veineux préalable pour détecter les varices avant l’intervention qui représentent une contre indication ainsi qu’une cure diététique pour réduire la graisse intra abdominale et préconisée chez nous par notre nutritionniste pour pouvoir fermer les muscles distendus » conclut le docteur Mohamed Guessous.

Retendre la peau

Envie de retrouver une peau ferme, tonique et tendue ? Le docteur Mohamed Guessous fait appel à de nouvelles technologies pour satisfaire les patients les plus exigeants. J-plasma, vaser, bodytite, HIFU, médecine régénérative… ces termes ne vous disent rien ? On vous explique.

Le J-Plasma à la rescousse

Excellent pour tonifier la peau et la défaire de ses vergetures, le j-plasma est une toute nouvelle technologie exclusive disponible à Guess Clinic parmi les premiers au monde est certifié FDA (food and drug administration).

C’est quoi le J-Plasma et à quoi sert-il ?
C’est un système utilisant le gaz à hélium dans son état plasma combiné à la radiofréquence. « Il nous permet de traiter la peau relâchée de l’intérieur pour la rétracter et la réduire. L’effet est ahurissant d’efficacité et immédiat. Néanmoins il convient de choisir les cas où la peau permet l’emploi de cette technique. Nous nous donnons comme limite un excès de peau de 14 cm, ce qui est déjà conséquent », explique le docteur Mohamed Guessous.

Pour quelles zones ?
Le J-Plasma sert à rétracter la peau relâchée. Un pistolet doté d’une longue canule est inséré sous la peau, au moyen de petites incisions stratégiques, il traite la peau de l’intérieur. Utilisé en même temps que la lipo ou séparément. Il concerne toutes les zones du corps : le ventre, les bras, les cuisses, le dos ou encore le cou.

Le Vaser, pour une Liposculpture haute définition

Le Vaser complète parfaitement l’effet de la liposculpture, il est quasiment impératif dans la réalisation de la liposculpture haute définition spécialement pour tracer les abdominaux.

Bye les irrégularités, les vagues et les adhérences cutanées, incontournable dans le cas des anciennes liposuccions ratées avec  une peau dure, irrégulière, ondulée, fibrosée.

Cette méthode aux ultrasons de dernière génération délivre une énergie qui fait fondre la graisse avant de l’aspirer. Elle permet de réduire les amas graisseux localisés, tout en lissant la peau afin qu’elle adhère mieux aux muscles. La graisse fond, les adhérences  disparaissent et la peau est rétractée, rajeunie, épaissie et lissée comme un miroir. Les résultats sont visibles immédiatement.

Sur quelles zones ?
Le Vaser est indiqué pour toutes zones : le ventre, les bras, les hanches, les cuisses, la culotte de cheval, les genoux. Le résultat est excellent dans le double menton.

Le bodytite de Inmode, une solution innovante

Le Bodytite est la toute dernière procédure de remodelage de la silhouette qui utilise l’énergie de la radiofréquence pour provoquer la rétraction cutanée sans chirurgie. Il fonctionne avec une canule ou par micro aiguilles juste posées à la surface de la peau c’est le Morpheus 8. Des résultats qui n’avaient jusqu’à présent été atteints que par des procédure chirurgicales. Une peau remise en tension sans chirurgie : le Bodytite est la réponse. « Bodytite une nouvelle technologie que nous aurons très bientôt à Guessclinic. … » nous confie le docteur Mohamed Guessous.

La technologie hifu pour lutter contre le relâchement cutané

Une autre technique, totalement non-invasive : HIFU. Importée des Etats-Unis, la technique de HIFU traite le relâchement cutané sans passer par la chirurgie. Son originalité ? Elle fonctionne aux ultrasons micro-focalisés. Ces derniers agissent en profondeur et restent concentrés sur un point précis des couches de la peau en respectant la surface du derme et de l’épiderme, aucun risque donc. Hifu est indiquée essentiellement pour le visage et les bras. Une véritable révolution dans l’esthétique médicale avec un résultat naturel.

La Médecine Régénérative, la clé des traitements d’avenir

Et si la jeunesse était en nous ? La médecine régénérative à visée esthétique ne cesse d’évoluer, et si elle met à disposition des  techniques aux excellents résultats comme l’utilisation des plaquettes, ce n’est que le début de cette ère.  Le but ?  Faire appel à son propre corps, ses propres cellules, ses propres facteurs de croissance pour rajeunir et embellir. Explications avec le docteur Mohamed Guessous fondateur de la Guess Clinic.

Médecine du futur ?
Régénérer la peau et ralentir son vieillissement ? C’est ce que permet la médecine régénérative en utilisant les ressources naturelles de son corps. Provenant du corps du patient, les moyens mis à disposition sont à 100% naturels puisqu’ils proviennent du patient lui-même. Aucun risque d’allergie, zéro produit chimique, on fait qu’imiter ce que le corps fait en permanence de façon instinctive. « Il y a dix ans, nos patientes voulaient à tout prix rajeunir, actuellement, elles sont bien plus inquiètes par la texture et la qualité de la peau de leur visage. C’est devenu important  de pouvoir exposer une peau nue et arborer une bonne mine en toutes occasions », nous explique le docteur Mohamed Guessous.

PRP : Jeunesse en plaquettes

Le Plasma Riche en Plaquettes, est le plus connu des traitements de médecine régénérative. Réinjecté, le PRP .va booster la production de collagène et de fibroblastes et permettre la revitalisation de la peau du visage. Celle ci devient plus douce, plus tonique. Le teint est plus rosé, plus vivant. Bref coup d’éclat et bonne mine !

Nanofat : graisse régénérative

En médecine esthétique, une nouvelle procédure sera bientôt présente au Maroc à Guess Clinic : le Nanofat. La graisse est une formidable source de facteurs régénérants. Une seringue remplie de graisse est prélevée sur le patient sous anesthésie locale. Celle ci est traitée, purifiée et conditionnée. Le produit extrait est le SVF (stroma vasculaire fraction) riche en cellules souches ou stemcells et autres facteurs de croissance. Ce nanofat ne contient aucune cellule graisseuse, donc il n’a aucun effet volumateur. Ces cellules graisseuses sont détruites par une méthode mécanique ou enzymatique afin d’isoler les cellules mères actives qui vont créer de nouvelles cellules filles. Le tissu cutané, sous cutané et musculaire se trouve renouvelé et rénové.

Elle est ensuite injectée en nappage, au dermapen ou au dermaroller dans les zones à traiter. Il en résulte une stimulation de nouveau collagène, de l’élastine, de l’acide hyaluronique et autres protéines et molécules qui déterminent la santé et la jeunesse de la peau. Cette technique peur être utilisée pour l’ensemble du visage, contour des yeux, contour de la bouche, le cou, le décolleté et tous les endroits du corps.

Les facteurs de croissance de nos propres cellules émergent comme des pistes innovantes et terriblement prometteuses dans le rajeunissement et l’embellissement de la peau.

On peut aussi en profiter pour injecter le microfat: ce sont de toutes petites cellules graisseuses sélectionnées pour être injectées dans certains creux du visage pour un effet de comblement embellissant ou rajeunissant. Avantages: naturel, autologue et permanent.