À la recherche de sorties en famille ? Ciné, spectacle, expos, ateliers… Le programme de l’Institut français de Casablanca réserve quelques jolies surprises cette fin d’année. Petit tour de piste des événements à ne pas rater.

Mardi 24 septembre : spectacle de danse

 « Boys Don’t Cry ». Le dernier spectacle de danse mis sur pied par le chorégraphe Hervé Koubi. Le pitch ? Sept danseurs autodidactes, dans un décor sobre et immaculé, entrent en scène. Durant 55 minutes, ils montrent leur virtuosité, entre danse hip-hop et danse contemporaine.  Une réflexion sur «Qu’est-ce que danser quand on est un garçon, qui plus est quand on vient d’Afrique du Nord et du monde arabe ?».  Splendide

Studio des Arts Vivants – 21h – Prix : 60-100dhs / 100-200dhs pour les abonnés

Jeudi 26 septembre : cinéma

« Le Daim ». La récente comédie loufoque où admirer Jean Dujardin. Georges,44ans, et son blouson,100% daim, ont un projet. Une descente aux enfers de la mégalomanie traitée avec l’humour décalé et absurde de Quentin Dupieux.

Théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca – 19h30 – Prix : 15/30 dhs pour les abonnés

Du vendredi 27 au samedi 28 septembre : Casablanca Design Week

Une série de rencontres et de performances autour de l’événement design qui va secouer plusieurs lieux emblématiques de la capitale économique. « Histoires de créateurs », art sonore et vidéo, ateliers autour du design… 3 rendez-vous pour faire rêver la création.

Théâtre 121 et Jardin 121 à l’Institut français de Casablanca – Entrée libre

Mardi 1 octobre : ciné

« Parasite ». La dernière Palme d’Or du festival de Cannes. Le pitch ? Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit a se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable… À voir !

Théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca – 19h30 – Prix : 15/30 dhs pour les abonnés

Jeudi 3 octobre : spectacle familial

« Des rêves dans le sables ». Lorène Bihorel dessine avec le sable. Sur une table lumineuse, rediffusée simultanément sur grand écran, des dessins naissent et se transforment sous nos yeux, au rythme des histoires qu’elle raconte.

Théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca – 19h30 – Prix : 60 dhs

Samedi 5 octobre : concert et rencontres

« Le Chant des Colibris ». Une manifestions autour de l’écologie qui sort des cadres et s’installe dans les rues au cœur de la ville pour faire rêver la jeunesse au monde de demain. Au programme, des ateliers, des rencontres, et un concert de clôture avec des grands noms de la scène française et marocaine.

Concert à 20h30 – Ecole Molière – Prix : 30 dhs.

Du jeudi 10 octobre au samedi 12 : spectacles de danse

La 5ème édition des « Rencontres Chorégraphiques de Casablanca revient avec une programmation diversifiée et l’ambition de démocratiser la danse auprès du grand public.

Théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca – 19h et 20h30 – Prix : 30 dhs

Samedi 16 octobre : spectacle familial

« Petite conférence manipulée ». Un spectacle humoristique sur l’histoire de la marionnette et l’art de la manipulation à travers le monde ? Une «conférence» interactive et ludique à voir en famille !

Théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca – 18h – Prix : 60 dhs

Jeudi 21 novembre : cinéma

« Alice et le maire ».  Comédie dramatique de Nicolas Pariser avec Anaïs Demoustier et Fabrice Lucchini. Le pitch ? Après 30 ans de vie politique, le maire de Lyon n’a plus d’idées. On décide de lui adjoindre une jeune et brillante philosophe. Le dialogue qui nait va ébranler leurs certitudes.

Théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca – 19h30h – Prix : 15/30 dhs pour les abonnés

Vendredi 22 novembre : exposition

«Casablanca, Casaverde / Dar Beidaa, Dar Khadra». 3 artistes de la région d’Occitanie et 3 artistes de Casablanca, travailleront et produiront des travaux individuels et collectifs sur la ville de Casablanca.

Galerie 121 de l’Institut français – 19h30 – Entrée libre

Jeudi 28 décembre : documentaire

« Amussu ». Documentaire de Nadir Bouhmouch. Au Maroc, les habitants d’Imider se battent contre l’extraction minière qui siphonne la nappe phréatique, pollue l’eau et assèche les plantations.

Théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca – 19h30 – Prix : 15/30 dhs pour les abonnés

Samedi 30 novembre : débats

« Lettres à un jeune marocain », 10 ans après avec Abdellah Tahïa. Que reste-t-il de cette invitation à la jeunesse marocaine pour inventer son avenir ? Dans un échange avec les jeunes marocains d’aujourd’hui, nous ferons le point sur les messages que la jeunesse marocaine aimerait à son tour adresser à ses aînés.

Théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca – 18h30 – Entrée libre

Dimanche 1er  décembre : cinéma art et essai

« Fahim ». Biopic de Pierre-François Martin-Laval avec Gérard Depardieu et Isabelle Nanty. Fahim et son père quittent le Bangladesh pour Paris où ils tentent d’obtenir l’asile politique. Doué pour les échecs et menacé d’expulsion, Fahim n’a plus qu’une chance pour s’en sortir : être Champion de France.

Théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca – 11h – Prix : 15/30 dhs pour les abonnés

Du 6 décembre au 8 décembre : semaine de la B.D

Un weekend dédié au monde de la B.D entre concert dessiné,  ateliers, marché et cinéma.

Théâtre 121 de l’Institut français de Casablanca – Concert le vendredi 6 décembre à 20h30 – Prix : 60/80 dhs pour les abonnés

Du vendredi 13 décembre au dimanche 15 décembre : marché de

« Marché de noël des créateurs ». Les créateurs Casablancais sont mis à l’honneur à l’occasion d’un marché de Noël original et festif.

Institut français de Casablanca- Entrée libre

Au total ? 17 spectacles, 44 séance de cinéma, 21 rendez-vous autour de débats, 2 exposition et pas mal de temps fort, c’est tout un arsenal culturel qui a été déployé pour vivre la ville autrement sous le thème de « Casablanca mon amour ». Et nous on y va quand ?

Retrouvez tous les détails et infos sur www.if-maroc.org/casablanca et au +212 522 779 870