Paré d’une moustache anachronique, habillé de costumes trois pièces, de vestons ou de tarbouches, Mehdi Jassifi affiche un style décalé qui ravit les yeux. Cet artiste touche à tout, photographe, designer, styliste, s’est installé à Marrakech pour y parfaire ses collections.

Prolifique, le créateur compte à son actif deux marques de prêt à porter. Gitanium lancée en juin 2019 célèbre le Made in Morocco. Libre et décomplexée, elle fait la part belle aux matières naturelles et proposent des pièces urbaines confortables, robes bohèmes, tuniques, combinaisons, ensembles à rayures et surtout quelques pièces unisexes. L’inspiration ethnique y est marquée avec une touche artisanale et homemade, so chic ! La volonté du créateur : proposer des designs faciles à adopter en toutes circonstances pour une femme qui suit son instinct et ose porter ce qu’elle aime, même à contrecourant des tendances. Dans sa collection hiver 2020, Mehdi Jassifi affirme son amour pour le veston/gilet qu’il décline en couleurs chaudes et en matières glamour, la combinaison féminisée par des rubans, et les tissus satinés. Différente, sa nouvelle marque Min Marrakech célèbre le street style. Créé à Marrakech et confectionnée aux Etats-Unis, elle s’adresse aux femmes, hommes, enfants, et décline des messages en arabe ou des logos décalés sur des tee-shirt, sweats ou sacs à dos. Un exercice différent mais tout aussi réussi pour ce dandy qui n’a pas fini de nous étonner.

Gitanium, disponible à Rabat chez Bee On the 6th, à Casablanca chez Ishq Concept Store, à Marrakech chez Lila Concept Store et au Radisson Blu Hôtel à Carre Eden.
Min Marrakech, disponible sur www.minmarrakech.com, facebook et instagram.

Bio

Né à Casablanca en 1992, Mehdi Jassifi débute la photographie à 18 ans. En 2012, il rejoint le collectif SOORA première galerie de photo marocaine sur le web. Depuis, il a exposé ses travaux dans plusieurs villes, notamment à l’espace galerie des Insolites à Tanger où il a tenu sa première exposition individuelle en 2012, à la Biennale de Marrakech 2014, au sein du programme Mastermind d’art contemporain à la galerie Venise Cadre (GVCC) à Casablanca (2016) et à Quimperlé en Bretagne (2016). Puis c’est vers le stylisme que se tourne Mehdi avec une première marque lancée à Casablanca en 2017 : Aizi. Déjà la volonté d’être bien dans ses habits tout en étant glamour est présente. Kimonos, cardigans, robes, sont réalisés dans des matières fluides et agréables à porter. En 2019, Mehdi s’installe à Marrakech et poursuit son aventure dans le stylisme.