Modèle mais aussi actrice et chanteuse, Ghita Lahmamssi multiplie les projets depuis sa plus tendre enfance avec, en filigrane, une passion certaine pour le show et le goût du travail accompli. Elle dévoile aujourd’hui son nouveau single, « Daqqat Qelbi – My hearbeat », l’occasion d’en savoir un peu plus sur cette artiste aux nombres talents, qui partage sa vie entre Paris et le Maroc. Interview.

Où est tu née et quel est ton parcours professionnel ?

Je suis née à Essaouira et j’ai vécu au Luxembourg toute ma vie avant de poursuivre des études supérieures à Paris pour un MBA au management de luxe. J’ai fait la connaissance du mannequinat assez jeune, quand j’avais 6 ans pour un défilé pour enfants. Je pense que c’est comme ça que j’ai eu le goût du show… J’ai débuté au Maroc en tant que mannequin notamment à travers le défilé « Caftan », et petit à petit, les gens m’ont remarquée. En 2016, je suis devenue l’héroïne d’une web série intitulée « # code » produite par Inwi. J’ai ensuite eu la chance de jouer dans la série TV « Hdidan » diffusée ramadan dernier sur 2M en tant que Cléopâtre. J’en suis fière c’est la série qui a eu le plus d’audience cette saison ! Enfin je ne peux pas vraiment en parler mais j’ai travaillé sur deux films qui vont sortir prochainement et enfin, j’ai lancé il y a peu mon nouveau single « Daqqat Qelbi – My hearbeat ».

Actrice, modèle, et maintenant chanteuse… Tu es une véritable touche-à-tout ?

Oui c’est vrai, j’ai commencé très jeune sur les podiums et j’ai ensuite eu l’occasion de faire de l’acting. Une opportunité s’est ouverte à moi, je ne l’ai pas cherchée mais dieu merci, ça a réussi. Le chant lui était un rêve de petite fille : j’ai toujours aimé la performance. On peut dire que j’y suis arrivé petit à petit.

Ta famille t’a-t-elle soutenue dans tes choix ?

Je viens d’une famille de scientifiques, des mathématiciens avec une maman ingénieure et trois frères. Je suis la seule artiste à la maison. Malgré cela, oui mes parents m’ont toujours encouragée dans ma voie, la seule condition était de terminer mes études.

Tes futurs projets ?

J’ai plusieurs objectifs en tête mis à part la chanson et le cinéma, notamment sur le volet social. J’ai déjà commencé à travailler sur un planning pour apporter mon aide aux petites filles déscolarisées du monde rural.  J’aimerais profiter de mon réseau et de ma notoriété pour faire bouger les choses à ce niveau-là. J’ai vu des situations au Maroc qui m’ont bouleversée, ce n’est pas possible de ne pas réagir, ça me met hors de moi.

Ta devise ?

Il faut croire en soi, ne pas lâcher, travailler tous les jours si l’on désire vraiment quelque chose. Avoir confiance en soi, croire en ses rêves, c’est ce qui fait que l’on peut y arriver.  C’est un message que je souhaite transmettre à toutes les filles en situation difficile, celles qui n’ont pas fait d’études et toutes les autres ! Il faut combattre, être prête à se défoncer pour ses rêves et ne jamais baisser les bras.

Acteurs préférés ?

Il y en a beaucoup ! Honnêtement Robert De Niro, que j’adore mais aussi Angelina Jolie que j’aime en tant qu’actrice mais également en tant que personne. J’adore son côté humanitaire, qui est assez rare chez les artistes. Il faut se rappeler que l’on est avant tout des influenceurs.

Une destination de rêve ?

Pas de destination en particulier mais toujours des plages avec du soleil. Je n’aime pas le froid, le ski… Pourtant je vis à Paris, mais ici au moins il y a le shopping (rires) !

Tes soins favoris ?

Pour moi, avec mon travail c’est quelque chose d’obligatoire de prendre soin de soi. J’adore les massages aux pierres chaudes pour le corps, sinon j’aime beaucoup le soin HydraFacial, proposé en institut spécialisé pour le visage. (Note de la rédaction : le soin ultra tendance qui fait craquer les beauty addict.) C’est un peu comme les vêtements : la course à la nouveauté, honnêtement je suis amatrice ! Même si j’adore les soins naturels, il faut être réaliste, ça ne fonctionne pas autant.

Une pièce de mode incontournable ?

Les lunettes de soleil ! Il n’y a pas un jour que je passe sans lunettes. J’en ai au moins 50 paires chez moi, de toutes les marques. J’en porte vraiment tout le temps, je peux sortir en pyjama mais jamais sans lunettes de soleil !

Quel est le fashion faux pas à éviter selon toi ?

L’imprimé léopard, je déteste ça ! Les pantalons, les vestes… C’est too much pour moi.