exposition couleur at vernissage artorium
Du bleu indigo aux couleurs minimalistes de Brice Marden, voici deux vernissages colorés à ne pas manquer cette semaine entre Casablanca et Marrakech !

Casablanca

Du 7 au 31 mars l’Espace d’art Artorium invite Fouad Bellamine a déployer entre ses murs une carte blanche teintée de couleurs : « Blue Note ». Pour cette première exposition de l’année, l’artiste revisite le « rêve » bleu en donnant le ton à travers les oeuvres inédites de plusieurs artistes, confirmés ou émergeants, du paysage artistique marocain. Parmi eux : Youssef Ouchra, Maria Karim, Ilias Selfati, Yassine Balbouzi, Amina Benbouchta ou enocore Kacimi et Miloud.

On découvre alors le thème bleu sous toutes ses facettes dans un pêle même d’oeuvres et d’artistes de talent : « Dans les yeux de nos artistes, il y a sans doute cette accumulation de bleus, d’où s’est échappée aujourd’hui la charge symbolique. Ils en font usage, pas forcément en connaisseurs de la couleur, mais dans la spontanéité de leurs intimes connexions et du sens chromatique de chacun. À chacun son horizon. A chacun son azur. », dévoile Latifa Serghini, dans un texte de présentation.

À noter également, la conférence organisée en marge de l’exposition le vendredi 8 février sur le thème « Dans la lumière indigo : pas le bleu, l’indigo », par Nasser Soumi, grande artiste palestinien spécialiste du bleu et Fouad Bellamine. Tout un programme !

Infos

Du 7 février au 31 mars – Espace d’Art Artorium – 4, rue Al Imam Mouslim, Oasis, Casablanca – +212 522 986 871

Marrakech

DU 22 février au 12 mars,  on file découvrir la nouvelle exposition temporaire du musée Yves Saint Laurent en pleine Foire 1:54.

En parallèle à la Foire 1-54 de Marrakech, le musée Yves Saint Laurent expose le travail de l’artiste américain Brice Marden dans une exposition intitulée « Brice Marden Morocco ». On y découvre plus de 60 oeuvres, des huiles sur toiles aux gouaches sur papier, dont la plupart n’ont encore jamais été montrées au public. Une première, présentée également pour la première fois en Afrique avec des oeuvres réalisées au Maroc, un pays que l’artiste a découvert il y a plusieurs années mais également le pays où il vit et travaille.

« Depuis ses débuts dans les années 1960, Brice Marden interroge et bouscule sans relâche les codes de l‘abstraction lyrique. Fort de règles et de limites qu’il s’impose à lui-même, et inspiré par ses nombreux voyages, l’artiste expérimente dans sa pratique les schémas formulés à la fois par le minimalisme, l’immédiateté de l’expressionisme abstrait et l’acte intuitif de la calligraphie dans son exploration du geste, de la ligne et de la couleur. », témoigne le musée dans un communiqué.

Biographie

Brice Marden (né en 1938) obtient son diplôme des beaux-arts à l’Ecole d’art et d’architecture de Yale (Connecticut, États-Unis) en 1963. Ses professeurs comptaient Alex Katz, Jon Schueler et Esteban Vicente. En 2006, le musée d’art moderne de New York (MoMA) lui rend hommage avec une rétrospective qui sera également présentée au Musée d’art moderne de San Francisco (SFMoMA) et au Hamburger Bahnhof de Berlin. Brice Marden a également fait l’objet d’expositions monographiques notamment au musée Solomon R. Guggenheim de New York, au Stedelijk Museum d’Amsterdam, et à la Serpentine Gallery de Londres. Il vit et travaille à New York.

Infos

Du 22 février au 12 mars – Musée Yves Saint Laurent – Rue Yves Saint Laurent, Marrakech –  +212 524 298 686