Parenthèse cinéma avec « Burn Out » le nouveau film évènement de Nour-Eddine Lakhmari qui sort aujourd’hui en salles. 

Le nouvel opus du réalisateur marocain Nour-Eddine Lakhmari nous replonge dans les rues noires, froides, sans fin, de Casablanca. Personnage principal de la trilogie du réalisateur (CasaNegra, Zéro et Burn Out), cette entité sociale fait se croiser des personnages ordinaires et sombres, avec ou sans fortune, que la vie bouscule sans ménagement.

L’histoire ?  Ayoub, cireur de 13 ans, rêve d’acheter une prothèse à sa mère unijambiste. Jad, 40 ans, chef d’entreprise, veut se libérer de l’obsession de son défunt père. Aida, jeune femme de 25 ans, interne des hôpitaux, mène une double vie.

Pour un avant-goût, on regarde le teaser officiel :

Mais cette fois, Burn Out n´est pas un film fataliste : ses personnages sont vivants et actifs, ils ne laissent pas la vie passer et refusent de la subir. Un film où l’espoir et la rédemption percent même dans des destinés tragiques.

A l’affiche, un casting des plus réussis où de jeunes comédiens plus talentueux les uns que les autres (Ilyass El Jihani époustouflant, Sarah Perles), se frottent à des acteurs reconnus, comme Anas El Baz, Morjana Alaoui ou Driss Roukhe.

Par Corinne Hasdenteufel.

Burn Out de Nour-Eddine Lakhmari- Sortie nationale le 11 octobre, en salles actuellement au Mégarama