Dans la grande famille des espaces de coworking à Casablanca, on est tombé sur Tar Tar, un hub créatif pour artistes inspirés et porteurs de projets. Présentations.

Des lignes peintes du sol au plafond, des couleurs arc-en-ciel, une déco décalée et des cerveaux bouillonnants… Tar Tar, (comprenez aussi « art art »), c’est le concept coworking qui vient bousculer les codes de l’entreprenariat à la sauce culturelle. Exit les lieux formatés et les ambiances aseptisées ! Du marketing digital, au branding, en passant par la création de contenu, l’organisation d’événements ou encore le management d’artistes, cette agence média véritable concentré d’énergie, dévoile un éventail de possibilités pour tous les autoentrepreneurs à la fibre artistique.

«L’idée c’est de développer les idées et augmenter la notoriété des artistes et des porteurs de projets en les encadrant dans un environnement pro et créatif. Une structure conviviale axée sur le partage et la mise en relation qui tend vers la résidence d’artistes» confie dans un sourire Karim Kaissoumi, cofondateur du lieu, avant d’ajouter, «Tout est possible, ici, ça part dans tous les délires». Un cocktail détonnant pour activateur de talent.

Franchir le pas de la porte revient en effet à ouvrir la boîte de Pandore. On y croise des chanteurs, des artistes, des réalisateurs, des acteurs, des designers, des infographistes, des photographes et même des Djs de renom comme Mr ID, nouvelle étoile montante de la scène électro marocaine, dans un joyeux mélange des genres. Le journaliste et musicien Fayçal Tadlaoui, les acteurs Malek Akhmiss ou Rafik Boubker sont également des habitués des lieux. Des «tartarians» passionnés, que Karim gère en véritable chef d’orchestre. «Ce n’est pas tant que l’on souhaite que les choses passent obligatoirement par nous, mais plutôt chez nous» explique-t-il.

Et il y a de quoi faire ! Salle de mixage privée, studio photo avec fonds verts pour shootings, bureaux partagés, cuisine, atelier, studio d’enregistrement et matériel… Dans cette «auberge espagnole» créative déployée sur plusieurs niveaux, tout se déplace, tout se transforme et tout se rêve en 3D. Les projets qui y ont vu le jour ? Tulum, la toute jeune marque de costumes de festival, le label électro «Moroccan Dj’s Move Africa», le festival de bikers «Motocazz», ou encore les partenariats avec le Moga Festival ou L’Boulevard. Fidèle à ses valeurs de partage, Tar Tar dévoile également des ateliers ouverts au public. Une bonne excuse pour partir à la rencontre de cette génération «start- up» à l’assaut de l’art et de la culture.

Tarifs : Gratuitpourlesartistes,abonnementmensuelpourlesentrepreneurs entre 1000 et 1500 Dh.


Tar Tar – Lotissement hassani 2 lot 70, rue 32 N°57, Casablanca –
+212 637 973 906